Un royaume en dérive, un conflit entre humains et sorciers et une disparition mystérieuse. Trouverez-vous votre place à Corona ?
 

Partagez | 
 

 LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu suprême
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 69
INSCRIPTION : 29/09/2016
AVATAR : Pascalou le relou


STATUT : Marié au suspense et aux rebondissements.
CAMP : Neutre
MÉTIER : Il est spécialiste dans l'art d'embêter les habitants de Corona.
HUMEUR : Très bonne. Lorsque tout va mal, le Destin est très content.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Il a la capacité d'intervenir dans les rps pour pimenter un peu la vie des habitants du royaume. Il paraît aussi qu'il a un sens de l'humour un peu particulier...
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : C'était son destin. Blague à part, vous ne pensez tout de même pas que le Destin va vous révéler ce qui est arrivé à la princesse, non ? Allez, on se remue et on part soi-même chercher des réponses et plus vite que ça !

MessageSujet: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Sam 19 Aoû - 17:41

Chapitre 1 : le Festival des Lumières
Sujet commun - La fête du village
« Amusez-vous pendant qu'il est temps, profitez de la fête, admirez les lanternes qui tournoient dans le ciel mais prenez garde : il suffit d'une étincelle pour que tout s'embrase... »

★ Synopsis ★
☆ Le Festival des Lumières bat son plein depuis plusieurs heures. La nuit est tombée sur Corona et les habitants, après avoir festoyé tout l'après-midi, se sont retrouvés sur le port et, lanterne à la main, attendent de pouvoir la lancer en l'air et d'illuminer le ciel. Il fait particulièrement beau en cette soirée d'été et les esprits sont joyeux. Même si les habitants sont anxieux en raison de la disparition subite de la princesse Eleanora, ils considèrent que ce festival est une façon, en plus d'honorer la mémoire de Raiponce, de garder espoir. Tout comme Raiponce, Eleanora finira par revenir, ils en sont persuadés.

La ville brille de mille feux, les auberges n'ont jamais été aussi remplies et les habitants déambulent sur le port, chantant et dansant tous ensemble. Pourtant, la milice de Corona veille au grain : les protecteurs savent que ce genre d'évènement est une aubaine pour les voyous ou les sorciers, qui pourraient profiter de la foule pour commettre un crime. La soirée se terminera-t-elle paisiblement ou bien Corona connaîtra-t-elle un nouveau bain de sang ?


Sont invités à participer à ce sujet : les habitants du royaume, qu'ils soient pauvres ou qu'ils fassent partie de la bourgeoisie, les membres de la milice et les ombres (qui ne sont pas réellement invitées mais qui vont quand même s'incruster...   Cutie )

Il n'y a pas de tour de post dans ce sujet : vous postez quand vous le souhaitez, en prenant tout de même soin de laisser à vos partenaires le temps de répondre. A l'inverse, essayez de poster le plus régulièrement possible afin que le sujet ne soit pas bloqué.

Bon jeu à tous et à toutes  In love  Coeur  Dreamer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lightsofcorona.forumactif.com
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 692
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Emma Watson


STATUT : Célibataire. Elle a autrefois été fiancée à une homme mais c'était dans une autre vie. Aujourd'hui, elle n'a plus l'intention de tomber amoureuse.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Guérisseuse auprès des habitants de Corona.
HUMEUR : En colère contre le monde entier et surtout contre elle-même.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Mareena est capable de contrôler l'eau. Elle ne peut pas en faire apparaître mais est capable de faire jaillir de l'eau de son contenant, que ce soit un simple verre, une large flaque ou une rivière et de projeter sur quelqu'un une violente vague. Étant donné qu'elle ne peut pas pratique la magie à Corona, elle maîtrise mal son pouvoir et il lui arrive parfois de ne pas pouvoir se contrôler.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle n'appréciait pas vraiment Eleonora mais ne peut pas non plus se réjouir de sa disparition. Elle sait que c'est de mauvaises augure pour les sorciers, qui risquent d'être encore une fois de plus accusés.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Dim 27 Aoû - 17:14


La fête des lumières

Respire. Tout va bien. Tu es en sécurité. Tandis qu'elle marchait à travers les rues de Corona, Mareena se répétait ces quelques mots pour se rassurer tout en sachant qu'une fois encore, ce serait inutile. Depuis la Purge, elle ne se sentait plus à l'aise au milieu d'une foule et veillait à chaque fois à pouvoir s'échapper rapidement si jamais l'angoisse devenait trop forte. D'habitude, elle venait au festival des Lumières en compagnie de Franz mais ce dernier étant absent, elle avait dû s'y rendre seule pour la première fois. Franz... Oh, comme il lui manquait ! Autour d'elle, les visages des villageois étaient joyeux et insouciants, alors qu'à des kilomètres de là, les soldats du royaume se battaient pour qu'ils puissent continuer à vivre en paix à Corona. L'estomac de Mareena se tordit douloureusement, comme si son corps cherchait à lui envoyer un signe et brusquement, elle eut une vision de Franz, grièvement blessé et mourant sur le champ de bataille.
Non, elle ne devait pas penser au pire. Franz allait bien et serait bientôt de retour ; ce soir, elle allait arrêter de cogiter et essayer de s'amuser. Acceptant la lanterne qu'une vieille femme lui tendait en souriant, Mareena reprit son chemin, baissant le regard chaque fois qu'elle croisait un membre de la milice. Même si elle savait qu'elle n'avait rien à craindre d'eux tant qu'elle se tiendrait tranquille, elle ne pouvait pas s'empêcher de se demander si l'homme qui l'avait laissée pour morte le soir de la Purge faisait toujours partie de la milice. Elle ne se rappelait pas de son visage, seulement de sa voix, grave et sinistre. Mais tout cela était derrière elle, non ? Elle avait survécu et ne pouvait laisser cet évènement, aussi tragique fut-il, diriger sa vie. Oui enfin... Cela fait dix ans et tu refuses toujours de voir Gisela ou Leo. Ni même de penser à eux. Il était évident que la Purge n'était absolument pas un sujet réglé pour Mareena mais ce n'était pas aujourd'hui, en plein festival des Lumières, qu'elle allait pouvoir réparer son cœur brisé.

Finalement, elle se laissa peu à peu gagner par la ferveur ambiante qui habitait les rues du royaume. Elle se surprit même à chantonner au milieu de la foule un refrain populaire et adressa des sourires chaleureux aux personnes qu'elle connaissait, des patients pour la plupart d'entre eux. Elle espérait qu'il n'y aurait pas de mouvements de foule ou de bagarres ce soir, elle ne tenait pas particulièrement à passer la nuit à soigner des nez cassés ou des chevilles foulées. Elle était toujours en pleine réflexion lorsqu'elle heurta violemment une silhouette qu'elle n'avait pas vu passer. « Oh mon dieu, je suis absolument désolée... »

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

She would change everything, everything, just ask her. Caught in the in-between a beautiful disaster, she just needs someone to take her home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 334
INSCRIPTION : 28/08/2017
AVATAR : Simone Simons


STATUT : Célibataire
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Ambassadrice d'Arendelle à Corona. Je suis venue voir si les liens entre Arendelle et Corona peuvent être renouvelés, mais j'en doute . Je suis Noble et je suis une Sorcière. Une Maîtresse de l'Air
HUMEUR : J'ai peur pour moi et ceux que j'aime.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Pouvoir principal: Contrôle de l'Air. Maîtrise totale. Je suis capable de créer des tempêtes, des tornades et des vents violents. Je peux changer le temps. Je suis devenue une Maîtresse de l'Air

Pouvoir secondaire: Bouclier d'air. Je peux me protéger contre toute attaque physique pendant quelques instants.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Je suis perplexe. Pourquoi elle s'est enfuie? L'a t-on kidnappé? Moi je le pense. J'ignore ce qu'il lui arrive, mais cela ne sent pas bon du tout.

Alors que le festival touche à sa fin, nous les Sorciers sommes en danger et j'ai très peur. J'ai peur pour Hadrian et les miens.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Mar 29 Aoû - 20:27


La fête du village
Sujet commun
Je vous l’ai dit, la discrétion est mon maître mot. Je suis une experte dans l’art de fausser compagnie aux gens. J’arrive à me faufiler partout, même dans les endroits les plus petits. C’est pratique pour échapper à des personnes qu’on n’a pas envie de voir. Et c’est le cas, ce soir. En tant qu’ambassadrice et noble de surcroit, je me devais d’être présente au bal de la fête des lumières, organisé par la famille royale de Corona.

Initialement, la fête des Lumières était en l’honneur de Raiponce et pour son retour au royaume. Retour fait, c’est devenu une fête pour célébrer la famille royale. Je trouve que c’est une bonne idée, enfin jusqu’à ce la princesse actuelle disparaisse sans laisser de traces. Personne ne sait où elle est. Je suis inquiète car cela peut présager des choses néfastes pour les Sorciers. Manque plus que les humains croient que ce sont les sorciers qui ont enlevé la princesse et nous aurions le droit à une nouvelle Purge. Il faut éviter cela.

J’y suis restée quelques instants à la soirée, mais quand j’ai vu les nobles me dévisager froidement et encore plus quand ils ont vu ma louve, Moon, je me suis énervée. Je déteste le regard des autres, parce que je suis une sorcière et une étrangère. Mes coutumes sont différentes de deux de Corona et chez moi, la magie est pleinement acceptée. Mon père me dit que la magie pourrait détruire les relations entre Arendelle et Corona. Je me dois d’empêcher cela.

Alors je suis venue ici avec mon meilleur ami, Hadrian. L’homme que j’aime, mon garde du corps, mon frère. Il est tout pour moi. Il est là pour me protéger et me soutenir. C’est donc avec lui que je me dirige vers la grande salle, vêtue d’une longue robe bleue et noire. Malheureusement, je ne me suis sentie pas à mon aise et j’ai préféré m’enfuir avec Hadrian et Moon.

Je me suis rendu au village où la même fête a lieu. Tout est très différent, les odeurs, la vue et la cohésion de groupe. Tout le monde essaie de faire la fête et je me sens entraînée par cette ferveur. Soudain quelqu’un me percute, me faisant presque tomber à terre, si Hadrian ne m’avait pas rattrapé. La jeune femme s’excuse alors

- Ce n’est pas grave. Cela arrive à tout le monde.

Je souris à la jeune blonde, alors que mon meilleur ami râle de la situation.

- Tu n’es pas blessé ?






.
fiche créée par Rinema


   

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


SIMONE THE WIND WITCH


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 692
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Emma Watson


STATUT : Célibataire. Elle a autrefois été fiancée à une homme mais c'était dans une autre vie. Aujourd'hui, elle n'a plus l'intention de tomber amoureuse.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Guérisseuse auprès des habitants de Corona.
HUMEUR : En colère contre le monde entier et surtout contre elle-même.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Mareena est capable de contrôler l'eau. Elle ne peut pas en faire apparaître mais est capable de faire jaillir de l'eau de son contenant, que ce soit un simple verre, une large flaque ou une rivière et de projeter sur quelqu'un une violente vague. Étant donné qu'elle ne peut pas pratique la magie à Corona, elle maîtrise mal son pouvoir et il lui arrive parfois de ne pas pouvoir se contrôler.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle n'appréciait pas vraiment Eleonora mais ne peut pas non plus se réjouir de sa disparition. Elle sait que c'est de mauvaises augure pour les sorciers, qui risquent d'être encore une fois de plus accusés.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Jeu 31 Aoû - 17:53

Et dire qu'elle voulait se faire toute petite au creux de la foule... Parfois, elle se demandait comme elle parvenait à être aussi maladroite. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait brisé la porcelaine lorsqu'elle habitait encore au palais. Tandis qu'elle époussetait ses vêtements d'un geste nerveux, elle baissa la tête afin d'éviter de croiser le regard des gens qui l'observaient avec désapprobation. Enfin... Il n'y en avait sans doute pas tant que cela, peut-être même que personne n'avait remarqué l'altercation mais en bonne paranoïaque qu'elle était, Mareena était toujours persuadée que tout le monde l'observait et la jugeait. Un peu comme si on pouvait lire sur son front qu'elle était une sorcière. Elle avait beau savoir que c'était impossible, elle ne parvenait pas à se défaire de cette idée et cela l'empêchait de nouer des liens avec les autres. La cicatrice hideuse qui ornait son dos était là pour lui rappeler que son pouvoir n'apportait rien d'autre que douleur et peine.

Finalement, elle releva la tête et observa timidement la femme qu'elle avait heurté. Indéniablement, c'était une belle femme, le genre de beauté sur laquelle on se retourne dans la rue. Grande, de longs cheveux roux et un air assuré, comme si rien ne pouvait l'atteindre. Mareena se sentit immédiatement intimidée face à cette apparition : elle eut soudain envie de disparaître dans un trou de souris puis de s'évanouir en remarquant l'homme qui accompagnait cette femme. Si elle était intimidante, lui était réellement terrifiant. Il ne semblait pas agressif pourtant mais sa stature était si imposante que Mareena aurait souhaité ne pas se trouver son chemin.  « Non, je vais bien et v... » Elle s'interrompit brusquement, fronçant les sourcils. Un détail sur cette femme lui avait échappé. Ses vêtements, sa façon de se tenir, ses yeux interrogateurs... « Vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas ? » Puis elle rougit en réalisant que sa remarque pouvait être mal interprétée. Ah, bien joué Mare, vas-y, continue de sous-entendre que c'est une étrangère et qu'elle est louche, pendant que tu y es !  « Enfin, je veux dire, ce n'est pas un problème, pas du tout, c'est même bien, très bien. Bienvenue à Corona, d'ailleurs ! » Quelque chose chez cette inconnue l'intriguait mais elle ne parvenait pas à mettre la main dessus. « Je m'appelle Mareena. Encore désolée pour tout à l'heure, je ne regardais pas où j'allais, » ajouta-t-elle en tendant une main amicale à la femme et son compagnon.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

She would change everything, everything, just ask her. Caught in the in-between a beautiful disaster, she just needs someone to take her home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 334
INSCRIPTION : 28/08/2017
AVATAR : Simone Simons


STATUT : Célibataire
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Ambassadrice d'Arendelle à Corona. Je suis venue voir si les liens entre Arendelle et Corona peuvent être renouvelés, mais j'en doute . Je suis Noble et je suis une Sorcière. Une Maîtresse de l'Air
HUMEUR : J'ai peur pour moi et ceux que j'aime.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Pouvoir principal: Contrôle de l'Air. Maîtrise totale. Je suis capable de créer des tempêtes, des tornades et des vents violents. Je peux changer le temps. Je suis devenue une Maîtresse de l'Air

Pouvoir secondaire: Bouclier d'air. Je peux me protéger contre toute attaque physique pendant quelques instants.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Je suis perplexe. Pourquoi elle s'est enfuie? L'a t-on kidnappé? Moi je le pense. J'ignore ce qu'il lui arrive, mais cela ne sent pas bon du tout.

Alors que le festival touche à sa fin, nous les Sorciers sommes en danger et j'ai très peur. J'ai peur pour Hadrian et les miens.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Jeu 31 Aoû - 22:22


La fête du village
Sujet commun
S’il y a bien une chose dont j’ai horreur, c’est de rester enfermé au palais. Même à Arendelle, je ne supporte pas de rester au palais, avec les femmes nobles. Passez mes journées à parler chiffon, autour d’un thé et de petits gâteaux. Trop peu pour moi. Non moi, ce que j’aime, c’est être au grand air. Me balader à cheval dans la forêt, avec Moon la plupart du temps. Ma louve ne me lâchait jamais. Je l’ai rencontré quand elle n’était qu’un louveteau. Sa mère avait été tuée par des chasseurs et elle était prisonnière d’un piège à loups. Je l’ai sauvé avec les chasseurs ne viennent. J’ai eu beaucoup de mal à l’apprivoiser mais j’ai fini par y arriver. Depuis je suis toujours avec elle. Elle me protège et je la protège.

Sans compter Hadrian, mon précieux garde du corps. Il en joue un peu trop. Même si je suis content qu’il soit là, j’aimerais qu’il me laisse de temps en temps toute seule. Enfin une partie de moi ne veut pas qu’il parte. Une part de moi est heureuse de sa présence, parce que je l’aime plus que tout et que je serais perdue sans lui. En tant que sorcière, je suis en danger à Corona et la présence d’Hadrian est une bénédiction pour moi. Je me sens en sécurité avec lui.

Et ce soir, encore plus. Je venais de fausser compagnie aux nobles de Corona et je me balade en compagnie d’Hadrian dans les rues de Corona. Je regarde autour de moi et je vois des membres de la garde royale. Mon cœur commence à battre très fort et Hadrian me prend dans ses bras pour me rassurer.

C’est là qu’une jeune femme me percute. Elle s’excuse aussitôt et je lui demande si ça va. Elle me répond que oui et ne finit pas sa phrase quand elle me regarde droit dans les yeux. Ces derniers me laissent pantois, on dirait qu’elle a peur de moi. Je ne vois pas pourquoi, je ne vais pas la manger. C’est alors qu’elle me dit que je ne venais pas d’ici. Je ne sais pas comment je dois le prendre, mais en tout cas ce n’est pas le goût d’Hadrian qui se met sur ses gardes :

- Qu’est ce que tu insinues ?!

- Hadrian !! Arrête !!

La jeune femme rectifie son tir et dit que ce n’est pas méchant et elle souhaite la bienvenue

- Euh merci. Excuse mon ami, il est un peu sur les nerfs.

Elle finit par se présenter sous le nom de Mareena.

- Enchantée de te connaître. Je m’appelle Simone Virtanen. Voici mon meilleur ami, Hadrian Thorsten. Et elle c’est ma meilleure amie, Moon

Je lui montre ma louve à mes pieds.

- Et tu as raison. Nous sommes des étrangers. Nous venons d’Arendelle.







.
fiche créée par Rinema


   

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


SIMONE THE WIND WITCH


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Jeu 31 Aoû - 22:31


La fête des lumières
tous se pressent, tous se bousculent, tout bouge et le mouvement constamment se véhicule. soupir, la respiration qui peine à bien passer dans ses poumons, sokka demandé ici puis là, la panique qui se lit sur certaines mines, sur si les petites représentations anodines sont bonnes - oui qu'il répond, oui qu'il répond toujours, le sourire au bord des lèvres pour affirmer que tout va bien et que tout ira bien. soirée importante dont le déroulement pourrait apporter un peu plus à la cagnotte de la troupe, l'optimisme palpable - et tous déploient un rictus puisqu'il est bon de ne laisser aucune ombre assombrir le tableau. pincement de lèvre inférieure, circonstances spéciales amènent d'autres situations plus rares - l'instrument à corde entre les mains, embarquant deux de ses artistes pour se poser dans un coin où place se fait - où pourront s'arrêter habitants, marchands, truands, pourvu qu'ils écoutent, pourvu qu'ils regardent.
des tissus s'accrochent aux murs, aux fenêtres, de quelques mètres à peine pour soutenir leurs corps longilignes. sokka en conteur silencieux qui entame les premières notes, à genoux dans la poussière, attirant quelques oeillades sur les premières acrobaties - voltigeurs aux tissus qui épousent leurs formes. et le vrombissement d'une musique d'ailleurs qui vient ponctuer leurs gestes, et sokka qui regarde, papillonne des cils - invitant quiconque à se joindre à la contemplation, ou à la prestation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Jeu 31 Aoû - 22:44

un petit sourire perché sur le bout de t'es pulpes rosées. robe longue, vaste et pure sous ta blancheur dérive -un air joyeux qui s'immisce dans la foule. jamais tu n'aurais penser voir cela un jour, surtout ici. tu trottines sans grand mal entre les corps, ta chevelure courant le long de la brise. et tu attrapes un regard puis un autre.  tu entends des rires, des soupires. des mots, attrapés ici et là pour finalement t'arrêter devant la troupe. ils sont en pleine action, à bouger, à valser. -et toi il faudrait que tu t'y mettes. une petite moue, tu observes sokka se mettre en place. aujourd'hui tu n'es pas là pour le regarder. non. tu dois aider.
les premières notes ; tu ne le laisse pas t'envoûter (non pas cette fois). tu t'écartes un peu, te mêlant à la foule pour venir attraper la main d'une jeune fille. son prénom lâché avant ; mareena. sonorité agréable, tu souris à la seconde en face d'elle -simone. ta seconde main ose prendre délicatement la sienne et tu les tires avec douceur ; un peu plus sur l'avant pour qu'elle puisse s'intéresser, peut-être, à ton preux chevalier. les pieds nu, tu ris un peu. elles s'en iront si elles le désire. toi tu repars. tu t'enfuis. chercher l'ennuis pour le dévorer. chercher du monde, des yeux. des oreilles.
et ta robe blanche continue de voler.
Revenir en haut Aller en bas
Ombre parmi les ombres
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 216
INSCRIPTION : 01/09/2017
AVATAR : matt smith.
wild.

STATUT : célibataire.
CAMP : Neutre
MÉTIER : sorcier renégat.
HUMEUR : (・ε・).
COMPÉTENCES / POUVOIRS : le feu. semblable à un dragon, je dégueule un crachin ardent destructeur, capable de consumer la moindre parcelle de vie. l'intimidation. récemment, j'ai appris que je pouvais également rugir. rugir pour intimider mes adversaires et faire fuir les plus lâches d'entre tous les ennemis.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : complot. on accuse les mages, pour contenter les humains, les pousser à fermer les yeux sur la véritable vérité. mais je suis sûr que cela n'est qu'une question de politique. derrière tout ça, un seul homme est en cause ; probablement le premier ministre lui-même qui chérit sa couronne plus que raison.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Mar 5 Sep - 2:43


soon it will all be over

comme j'aimerais repartir et retrouver beaumont. mon pays. je dois dire qu'à l'instant présent alors que l'astre lunaire domine toute la contrée, je ne me sens aucunement en sécurité. pourtant, cela devrait être l'heure parfaite pour sortir en douceur, ne pas se faire remarquer par la plèbe. mais ce soir, c'est différent. tout le monde est présent, tout le monde s'amuse. je n'arrive pas à comprendre comment ils font. leur princesse n'avait-elle pas disparue ? n'avaient-ils pas connu la purge, des massacres au sein même de leur nation ? parfois, j'ose même supposer que si je me manifestais en tant qu'ennemi, personne ne ferait attention et continuerait à se gausser de leur petite commémoration, cela en devenait parfaitement étonnant. néanmoins, jamais me viendrait également l'idée de me dévoiler aussi aisément devant une foule qui pourrait m'arrêter sur-le-champs. tout ce que je désirais faire, moi, c'était surtout éviter les embarras. trouver un moyen qui me permettrait d'être une ombre juste le temps que je puisse à nouveau retrouver l'honneur que j'avais perdu, ainsi que la joie de retrouver une famille en plus de mon pays natal. bien que je pensais cela tout bonnement impossible même si je ne voulais pas complètement perdre espoir. aussi avais-je trouvé la bien fâcheuse idée de m'inviter à leur cérémonie. mon but ? certainement les détailler de la même manière qu'un scientifique observe ses sujets en laboratoire. essayer de comprendre ce peuple qui n'était pas le miens. et, qui sait, certainement me moquer d'eux alors que le cœur ne devait normalement pas être de l'amusement. que chaque âmes ne pourraient s'empêcher de rester dans l'inquiétude d'avoir perdues leur souveraine malgré elles. mais soudainement, c'est moi qui prend peur, percevant une demoiselle se frayant un chemin entre la foule, cherchant à attirer l'attention pour mener vers un spectacle qui s'annonce. si je crains d'être saisi et également repéré, je me fonds automatiquement dans la foule, fuyant semblable à un animal traqué.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



ficherelations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 692
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Emma Watson


STATUT : Célibataire. Elle a autrefois été fiancée à une homme mais c'était dans une autre vie. Aujourd'hui, elle n'a plus l'intention de tomber amoureuse.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Guérisseuse auprès des habitants de Corona.
HUMEUR : En colère contre le monde entier et surtout contre elle-même.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Mareena est capable de contrôler l'eau. Elle ne peut pas en faire apparaître mais est capable de faire jaillir de l'eau de son contenant, que ce soit un simple verre, une large flaque ou une rivière et de projeter sur quelqu'un une violente vague. Étant donné qu'elle ne peut pas pratique la magie à Corona, elle maîtrise mal son pouvoir et il lui arrive parfois de ne pas pouvoir se contrôler.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle n'appréciait pas vraiment Eleonora mais ne peut pas non plus se réjouir de sa disparition. Elle sait que c'est de mauvaises augure pour les sorciers, qui risquent d'être encore une fois de plus accusés.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Mar 5 Sep - 11:57

Mareena continuait d'observer la femme avec curiosité, tout en évitant de croiser le regard de l'homme qui semblait furieux. Elle aurait dû se douter que sa remarque allait le vexer mais c'était ainsi, elle ne maîtrisait pas toujours le flot de paroles qui s'écoulait de sa bouche. Lorsqu'elle était nerveuse, elle avait tendance à raconter deux fois plus de bêtises que d'ordinaire et sans Franz pour la rassurer ou la calmer, elle se sentit soudain très seule. « Je... je suis vraiment désolée. C'est simplement qu'on ne voit pas beaucoup d'étrangers à Corona en ce moment. » Et pour cause... La Purge avait refroidi les touristes qui venaient jusqu'ici en grand nombre pour visiter la ville. Mais cette femme n'avait rien d'une touriste, Mareena en aurait mis sa main à couper. Sa jolie robe, sa coupe de cheveux soignée, tout indiquait qu'elle était d'un haut rang et que son voyage n'avait rien de touristique. « Enchantée Simone et Hadrian. Je suis ravie de vous connaître. » répondit Mareena en souriant aimablement à l'intention du colosse, qui continuait de la regarder avec méfiance. Apparemment, il allait en falloir beaucoup plus pour qu'il se montre avenant avec elle ; heureusement, Simone était si gentille que Mareena en oublia ses maladresses passées. « Qu'elle est belle... » fit-elle  en apercevant Moon, la louve de Simone. Elle pensa à son chat, légèrement grassouillet et resté confortablement à la maison et ne put s'empêcher de sourire. Décidément cette Simone était majestueuse jusqu'à son animal de compagnie.
Finalement, son interlocutrice lui avoua qu'ils était originaires d'Arendelle, royaume voisin et allié de Corona. Et soudain, Mareena comprit : à Arendelle, la magie était tolérée, elle était même vivement encouragée. Cela ne pouvait signifier qu'une seule chose : Simone était une sorcière. Car sinon, comment expliquer l'attitude méfiante de son ami ? Ce dernier devait savoir qu'à Corona, parler de magie était prohibé et s'était donc senti en danger lorsque Mareena avait deviné qu'ils venaient d'ailleurs. « Arendelle... Je n'y suis jamais allée mais il paraît que c'est magnifique. On raconte qu'en hiver, la neige est si belle que...

Mareena fut brusquement interrompue par une jeune femme à la robe blanche et à la peau diaphane, qui l'attrapa par le main pour les emmener, elle et Simone, vers un spectacle de rue. « Oh, je... » Elle voulut d'abord protester mais se dit que cela ne ferait qu'attirer l'attention sur elle et décida de se laisser faire. Elle observa, les yeux brillants, le spectacle qui se déroulait sous ses yeux : des acrobates enlacés dans des longs tissus, une douce musique qui l'enveloppait dans un cocon rassurant. « C'est magnifique, n'est-ce pas ? » Elle se tourna, croyant s'adresser à Simone mais son regard accrocha celui d'un homme qu'elle ne connaissait pas et qui semblait ne pas tenir en place. « Vous allez bien ?

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

She would change everything, everything, just ask her. Caught in the in-between a beautiful disaster, she just needs someone to take her home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre parmi les ombres
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 52
INSCRIPTION : 29/08/2017
AVATAR : Kim Beom


STATUT : Célibataire
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Sans, veille discrètement sur ses semblables et leur apporte son aide quand il le peut
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Primaire : peut remonter le temps d'une quinzaine de minutes et avoir des prémonitions
Secondaire : nécromancie
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Vu le contexte, tout le monde à Corona pense qu'un sorcier est à l'origine de sa disparition. Que cela soit vrai ou pas, cela est très fâcheux car cela risque à nouveau de porter préjudice à toute la communauté magique. Jun enquête dans le but de découvrir ce qu'il est advenu d'elle, même si cela implique qu'il se mette en danger. Si cela peut contribuer à éviter un nouveau bain de sang, il est prêt à courir le risque

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Mar 5 Sep - 20:00

Jun n'avait pas participé au festival des lumières depuis la Purge aussi, se retrouver sur le port à attendre l'envol des lanternes au milieu de dizaines de villageois de Corona l'avait rendu quelque peu mélancolique. Enfant, il aurait pu passer des heures à les regarder s'élever paresseusement vers le ciel avec des yeux émerveillés mais la précieuse insouciance qui était la sienne à l'époque n'existait plus. Ce soir, pour lui, l'heure n'était pas à la fête.

S'il s'était mêlé à la foule, ce n'était ni pour danser, ni pour profiter de la musique qui résonnait de toutes part, mais pour enquêter sur la disparition de la princesse Eleanora. Il n'avait aucune affection particulière pour la jeune femme mais il savait que si on ne la retrouvait pas rapidement ou pire, si c'était son cadavre qui regagnait le palais royal, une guerre risquait d'éclater : les mages seraient à nouveau victimes d'attaques sanglantes et cette fois, puisque tous gardaient un souvenir amer de ce qu'il s'était passé une dizaine d'années auparavant, ils riposteraient avec force, risquant ainsi de faire de nombreux morts chez les humains ordinaires et de provoquer une réaction en chaîne.

Lorsqu'il ne maîtrisait pas encore bien son pouvoir, il devait prendre toutes les précautions du monde pour ne pas se retrouver assailli par des visions éparses lorsqu'il côtoyait du monde. Aujourd'hui, il progressait avec assurance au milieu des passants, ayant appris à le bloquer pour être en mesure de se concentrer sur ce qui l'intéressait.

Sur son chemin, il avait croisé une élégante femme rousse qui, vue la manière dont elle était vêtue, devait faire partie de la noblesse. Sa présence au milieu des paysans l'avait étonné, tout autant que ses deux «  gardes du corps » : l'un était un colosse aux cheveux longs, à la peau halée et à l'air renfrogné, l'autre était une superbe louve au pelage aussi blanc que la neige. Puisqu'elle avait certainement fréquenté le palais, entrer en contact avec elle lui permettrait peut-être d'avoir une vision qui le renseignerait sur le sort de la souveraine disparue mais s'il ne voulait pas s'attirer les foudres de ses compagnons, il devrait s'abstenir de la bousculer, même discrètement, pour forcer la chance.

Il était à la recherche d'un plan B lorsqu'une bohémienne avait tenté d'entraîner l'inconnue aux cheveux de feu à sa suite en compagnie d'une autre demoiselle, certainement pour les intéresser à un spectacle de rue. Feignant d'être un curieux comme les autres, il avait suivi le mouvement pour assister à la prestation et, au milieu du spectacle des voltigeurs, pour ne pas attirer l'attention sur lui, il avait puisé dans ses maigres économies pour s'offrir un petit encas en attendant qu'une opportunité d'arriver à ses fins se présente à lui...
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 334
INSCRIPTION : 28/08/2017
AVATAR : Simone Simons


STATUT : Célibataire
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Ambassadrice d'Arendelle à Corona. Je suis venue voir si les liens entre Arendelle et Corona peuvent être renouvelés, mais j'en doute . Je suis Noble et je suis une Sorcière. Une Maîtresse de l'Air
HUMEUR : J'ai peur pour moi et ceux que j'aime.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Pouvoir principal: Contrôle de l'Air. Maîtrise totale. Je suis capable de créer des tempêtes, des tornades et des vents violents. Je peux changer le temps. Je suis devenue une Maîtresse de l'Air

Pouvoir secondaire: Bouclier d'air. Je peux me protéger contre toute attaque physique pendant quelques instants.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Je suis perplexe. Pourquoi elle s'est enfuie? L'a t-on kidnappé? Moi je le pense. J'ignore ce qu'il lui arrive, mais cela ne sent pas bon du tout.

Alors que le festival touche à sa fin, nous les Sorciers sommes en danger et j'ai très peur. J'ai peur pour Hadrian et les miens.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Mar 5 Sep - 22:51


La fête du village
Sujet commun
Je suis bien contente d’être venue à la fête du village, au lieu d’être restée coincée au palais avec des personnes que je n’avais pas envie de voir, ni de parler. Là au moins je m’amuse. J’aime sentir les odeurs d’encens, de fruits et légumes, de viandes qui cuisent et de parfums enivrants. J’adore voir les lanternes accrochées aux stands des marchandises. C’est si beau. Nous n’avons pas cela à Arendelle et j’adore. Je trouve que cela a un petit côté féérique et magique. Je me laisse volontiers bercer dans tout cela. Même Moon se laisse aller, enfin elle se laisse aller par les odeurs de viande. Plus d’une fois, j’ai du l’empêche de fourrer sa truffe dans les stands de nourriture. Par contre, ce n’est pas le cas d’Hadrian. Il est tout sauf enjôleur.

La preuve avec cette pauvre Mareena qui a dit un truc de travers et ça n’a pas plu à mon meilleur ami. Il est très protecteur envers moi, trop même. Et avec la menace qui peut planer sur moi, il s’énerve pour le peu qu’on me dit un mot de travers. La jeune fille en a fait les frais.

- Ne t’excuse pas. Hadrian peut être un peu bourru mais il n’est pas méchant. Je suis ici en tant qu’ambassadrice pour la famille royale d’Arendelle.

On se présente mutuellement et Mareena me parle de mon pays

- Oui, Arendelle est magnifique. L’hiver est très…….

Je ne peux finir ma phrase que je me retrouve emportée par une jeune femme d’origine asiatique dans la foule. Je ne peux rien faire, ses mains m’entraînent au milieu de la foule, me séparant de Moon et d’Hadrian. Je me sens prise par la danse et je danse avec la jeune femme.

- Euh bonjour. Merci de votre intervention. Vous êtes une troupe de musiciens et de danseurs ? Demande-je à la jeune femme à la robe blanche.

Soudain, je sens qu’on m’observe, qu’on m’épie. Mon sang se glace et mon cœur bat plus fort. Hadrian arrive à cet instant, suivi de Moon. Il voit de suite mon état :

- Simone, est-ce que ça va ?

- J’ai l’impression qu’on m’épie. J’ai senti un regard se poser sur moi.

Je cherche aussi Mareena des yeux, je la vois plus loin.

- Mareena !!!!








.
fiche créée par Rinema


   

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


SIMONE THE WIND WITCH


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu suprême
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 69
INSCRIPTION : 29/09/2016
AVATAR : Pascalou le relou


STATUT : Marié au suspense et aux rebondissements.
CAMP : Neutre
MÉTIER : Il est spécialiste dans l'art d'embêter les habitants de Corona.
HUMEUR : Très bonne. Lorsque tout va mal, le Destin est très content.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Il a la capacité d'intervenir dans les rps pour pimenter un peu la vie des habitants du royaume. Il paraît aussi qu'il a un sens de l'humour un peu particulier...
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : C'était son destin. Blague à part, vous ne pensez tout de même pas que le Destin va vous révéler ce qui est arrivé à la princesse, non ? Allez, on se remue et on part soi-même chercher des réponses et plus vite que ça !

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Sam 9 Sep - 17:11


★ Intervention du Destin ★
Le festival des Lumières battait son plein et les habitants s'apprêtaient à lancer leur lanterne lorsque une flamme traversa la nuit et embrasa en quelques secondes une échoppe en bois qui vendait des pâtisseries.
Pendant quelques secondes, la foule resta abasourdie, observant sans un mot le feu qui dévorait peu à peu les planches de bois. Comment cela avait-il pu prendre feu aussi vite ? Soudain, quelqu'un hurla le mot « magie » et la foule se remit en marche, cherchant à fuir aussi vite que possible les lieux de l'incendie. Le feu pouvait pourtant être éteint facilement... à condition que tout le monde garde son sang-froid. Hélas, le mouvement de panique qui agitait déjà la foule indiquait que cela ne serait pas aussi simple !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lightsofcorona.forumactif.com
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 692
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Emma Watson


STATUT : Célibataire. Elle a autrefois été fiancée à une homme mais c'était dans une autre vie. Aujourd'hui, elle n'a plus l'intention de tomber amoureuse.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Guérisseuse auprès des habitants de Corona.
HUMEUR : En colère contre le monde entier et surtout contre elle-même.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Mareena est capable de contrôler l'eau. Elle ne peut pas en faire apparaître mais est capable de faire jaillir de l'eau de son contenant, que ce soit un simple verre, une large flaque ou une rivière et de projeter sur quelqu'un une violente vague. Étant donné qu'elle ne peut pas pratique la magie à Corona, elle maîtrise mal son pouvoir et il lui arrive parfois de ne pas pouvoir se contrôler.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle n'appréciait pas vraiment Eleonora mais ne peut pas non plus se réjouir de sa disparition. Elle sait que c'est de mauvaises augure pour les sorciers, qui risquent d'être encore une fois de plus accusés.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Sam 16 Sep - 18:32

Hypnotisée par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux, la jeune femme ne remarqua pas tout de suite que Simone ne se trouvait plus derrière elle. Lorsqu'elle l'entendit appeler son prénom, elle sursauta et fit un effort pour se faufiler à travers la foule afin de rejoindre l'ambassadrice. Elle connaissait finalement peu de choses sur cette femme puisqu'elles avaient été interrompues par la troupe de saltimbanques mais l'instinct de Mareena lui soufflait qu'elle pouvait faire confiance à Simone. En sa compagnie, elle se sentait protégée, même si son compagnon bourru la faisait quelque peu frémir. « Simone ! » lança-t-elle en apercevant enfin Simone, soulagée. Mais cette dernière semblait contrariée, comme si elle venait de croiser un fantôme. « Est-ce que tout va bien ? Vous avez l'air... »

Elle ne termina jamais sa phrase. Au moment où elle allait prononcer ces mots, une flamme jaillit à travers le ciel et un cri traversa la foule. Mareena eut à peine le temps de comprendre ce qui se passait qu'elle se retrouva brusquement happée par les habitants autour d'elle, qui tentaient de quitter les rues. A côté d'elle, une femme se mit à hurler en prétendant qu'ils allaient tous périr à cause des sorciers, ce qui glaça immédiatement le sang de Mareena. L'incendie avait-il été provoqué par un sorcier ? C'était peu probable ; après tout, la troupe de saltimbanques manipulait le feu et un accident était parfois si vite arrivé ! Mais à la façon dont la flamme était apparue, on pouvait aisément se demander si un malin sorcier ne s'était pas mêlé à la foule.

Mais pour le moment, retrouver le coupable ne semblait pas être la priorité des habitants : non, ils voulaient fuir à tout prix le port, certains craignant sans doute qu'une nouvelle Purge ait lieu. Au lieu d'essayer d'éteindre le feu qui dévorait l'échoppe d'un marchand, tout le monde se bousculait en pestant contre son voisin à cause de son manque de rapidité.
En raison de sa petite taille, Mareena ne pouvait pas lutter contre le mouvement de la foule et un mauvais coup de coude d'un homme l'envoya à terre. Elle chuta lourdement puis essaya bien vite de se relever mais elle n'y parvint pas et retomba sur ses fesses. Comprenant qu'elle ne pourrait pas se lever tant que la foule ne se serait pas dispersée, elle se recroquevilla sur elle-même et enfouit sa tête dans ses bras afin de se protéger le plus possible des coups involontaires des passants. Reste calme. Tout va bien. Mais des larmes de panique roulaient sur ses joues. Par pitié, faites que ça s'arrête...

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

She would change everything, everything, just ask her. Caught in the in-between a beautiful disaster, she just needs someone to take her home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protecteur de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/09/2017
AVATAR : Luke Evans


STATUT : Veuf depuis dix ans, sa femme est morte lors de la Purge. Il ne s'est jamais remarié.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Capitaine dans l'armée de Corona
HUMEUR : Inquiet des problèmes que pourraient causer la disparition de la Princesse dans leur ville.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : C'est un excellent combattant, il excelle dans l'art de la chevalerie, il est particulièrement habile à l'épée et à l'arc, ce qui fait de lui un guerrier polyvalent. Il n'a peur de rien, il est toujours sur les premières lignes au combat, il ne recule pas face à l'ennemi. Il est un trompe la mort, ses soldats ont plus d'une fois pensé qu'il était suicidaire, et ils ne se trompent pas, sur le champ de bataille il est parfois habité par des pulsions suicidaires.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : La disparition de la princesse risque de causer des remous en ville, il craint une nouvelle Purge. Il craint surtout pour la vie de son amie Mareena, sorcière reconnue, qui a échappé de justesse au dernier massacre, il ne veut pas la perdre comme il a perdu sa femme.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Dim 17 Sep - 12:37


La fête des lumières

Il n’était pas de ceux qui fuient les champs de bataille mais on ne contestait pas un ordre venue d’un Général lorsque celui-ci vous confiait une mission. Escorté un ambassadeur sous protection diplomatique à Corona n’était pas dans ses attributions d’ordinaire, mais la mission était délicate et le Général savait que Franz serait discret, rapide et d’une neutralité absolu. il se battait pour son pays avec conviction, néanmoins il ne semblait avoir aucun grief personnel à régler dans les conflits auxquels il participait. La jeune femme était d’une beauté troublante, rousse aux cheveux court, une émissaire de DunBröch sur laquelle son commandant été tombé près de leur camp. Elle était seule, en nage et avait expliqué avoir été attaqué par d’étranges animaux dans la forêt. Son accent chantant rappelait à Franz son épouse disparue. Ils cheminaient en silence en direction de Corona, où la Dame devait remettre un message à l’ambassadeur de son Royaume. Ils étaient silencieux l’un comme l’autre, plongés dans leurs pensées. Il ne se décida à poser la question qu’il avait pour habitude de poser à tout voyageur de DunBröch qu’à la vision du palais dans le lointain.   « Vous n’avez jamais entendu parler d’une jeune femme de seize qui aurait disparu il y a vingt ans de DunBröch... Elle avait une tâche de naissance sur la tempe droite. » Elle secoua négativement la tête, son regard dérivant vers l’alliance celte qui ornait son annulaire. « Votre femme venait de DunBröch ? » Il hoche la tête, ses doigts se resserrant sur les rennes de Phoebus, son cheval à la robe blanche. « Morte durant la Purge, j’aurai aimé rencontrer ses parents pour leur parler. » L’émissaire soupire, passant une main dans ses courtes boucles rousses. « Quand on part de DunBröch et qu’on n’y revient jamais ... C’est souvent qu’on a été envoyé en exil si votre femme était une cailleach, il est possible que ses parents l’ait renié. » Annonce-t-elle avec douceur. « Je le sais. J’ai été père autrefois, je pense que ces parents méritent de savoir ce qui est arrivé à leur enfant. » Elle hoche des larmes dans ses grands yeux clairs, il sait alors qu’elle doit être mère, qu’elle comprends la souffrance qui habite ses yeux bruns et qu’il lui est possible de voir désormais. Car tout le long du trajet il s’est montré courtois, charmeur, gaie. Ce n’est que lorsque le château s’est profilé à l’horizon. La main de l’émissaire se pose sur celle du guerrier. « Je me renseignerai pour vous... » Un sourire doux amer se profile sur les lèvres du soldat alors que les portes du Royaume se dressent devant eux et qu’une clameur venant des rues leur parviennent. « J’avais oublié... Ce soir vous assisterez à la fête des Lumières de Corona ma Dame. »

(...)

Elle serait en ville pour deux jours. La permission de Franz était donc de cette durée. Il avait talonné Phoebus après avoir confié la jeune femme à l’ambassadeur de DunBröch. Il voulait rentrer chez lui. Emmener Mareena à la fête des Lumières. Comme il le faisait chaque année où il se trouvait au Royaume. Il savait qu’elle aimait ce spectacle féérique et c’était le moins qu’il puisse lui offrir, il ne pourrait jamais lui donner le faste dans lequel elle avait grandi mais il pouvait lui offrir une pâtisserie, une promenade en barque et la lumière. Mais la maison était vide. Un sifflement rapide sorti de la bouche de Franz lorsqu’il retourna dans la rue. Presque aussitôt une silhouette mince dégringola de la façade voisine, une silhouette menue et agile, souple et vive. « Alana. Où est-elle ? » Sa voix à cette cadence martiale qu’elle ne prend qu’en compagnie de ses hommes ou des bandits. L’ombre lui sourit, féline, vêtue de noire, se fondant dans la pénombre. « Capitaine Ackermann, est-ce là une manière d’accueillir une vieille amie ... Et mon baiser alors ? » Le nargue-t-elle en s’approchant assez pour le frôler. Il la repousse d’une secousse. « Trêve de jeu et de minauderie. Nous avons un accord, dois-je te le rappeler ? » Sa voix est tranchante comme une lame. « Elle est partie voir les Lumières. Seule. » Dans la voix de la voleuse perce une contrariété palpable. Il saute sur Phoebus avec agilité, laissant là la voleuse qui déjà se fond dans la pénombre de la rue. Lorsqu’il talonne son cheval, elle a déjà disparue.

(...)

Elle n’aime pas les bains de foule, le regard de trop de gens sur elle. Cela lui rappelle cette nuit d’horreur dix ans plus tôt. Alors il talonne Phoebus, le cheval fend la foule, l’uniforme militaire et les insignes sur sa veste inspirent respect et crainte, il slalome sans difficulté parmi les hommes et les femmes. Il n’est pas le seul militaire présent, ni le seul homme armé, il y a beaucoup de miliciens ce soir. Il doit la trouver rapidement. Il la voit enfin, au milieu de la foule, regardant un spectacle de rue. LE soulagement l’étreint une seconde. Avant que la flamme fuse de la foule, embrasant un kiosque de pâtisserie près de Phoebus. Le cheval bronche mais la main de fer de son maître le maintien au calme. Mais la foule déjà s’agite et fuit, le mot MAGIE a été hurlé et tous essayent de s’enfuir. Il perd de vue Mareena. Il force le cheval a rester en place, scrutant la foule mouvante, la cherchant des yeux. Soudainement il remarque un remous entre deux vagues de fuyards, une chevelure Aubrun. Il talonne le cheval qui écarte la foule de son poitrail massif. Il se penche dangereusement bas sur sa scelle. Tends les bras et l’attrape par les bras, la hissant avec un grognement guttural à sa hauteur, sur la croupe du cheval, il fait voleter l’animal dans la foule d’une pression des genoux. Il la tient d’un bras contre sa poitrine, de l’autre il maintient les rennes. « IL FAUT ETEINDRE CE FEU ! DE L’EAU ! ALLEZ CHERCHER DE L’EAU » L’ordre s’adresse à la foule, aux miliaires présents. Sa voix grave et forte résonne au-dessus des cris de terreur.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



What hurts you, blesses you.
your shadow. But that shadow has been serving you. What hurts you, blesses you. Darkness is your candle. Your boundaries are your quest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 334
INSCRIPTION : 28/08/2017
AVATAR : Simone Simons


STATUT : Célibataire
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Ambassadrice d'Arendelle à Corona. Je suis venue voir si les liens entre Arendelle et Corona peuvent être renouvelés, mais j'en doute . Je suis Noble et je suis une Sorcière. Une Maîtresse de l'Air
HUMEUR : J'ai peur pour moi et ceux que j'aime.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Pouvoir principal: Contrôle de l'Air. Maîtrise totale. Je suis capable de créer des tempêtes, des tornades et des vents violents. Je peux changer le temps. Je suis devenue une Maîtresse de l'Air

Pouvoir secondaire: Bouclier d'air. Je peux me protéger contre toute attaque physique pendant quelques instants.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Je suis perplexe. Pourquoi elle s'est enfuie? L'a t-on kidnappé? Moi je le pense. J'ignore ce qu'il lui arrive, mais cela ne sent pas bon du tout.

Alors que le festival touche à sa fin, nous les Sorciers sommes en danger et j'ai très peur. J'ai peur pour Hadrian et les miens.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Dim 17 Sep - 21:00


La fête du village
Sujet commun
L’intervention de cette troupe de saltimbanques m’avait quelque peu troublé. Je suis quelqu’un d’assez timide, discrète et réservée et je n’aime pas trop qu’on me prenne de la sorte. J’ai toujours peur que ce soit un garde de l’armée venu m’arrêter parce que je suis une sorcière. Ma présence ici, alors que la disparition de la princesse vient d’arriver, n’est pas forcément bien vue. Ma nature de sorcière joue contre moi et si j’use ne serait-ce qu’un peu de mon pouvoir, je pourrais me faire arrêter et emprisonné. Mon statut d’ambassadrice ne changerait rien. Enfin si mon père apprend que je suis emprisonnée, il ferrait venir une armée pour me sortir de là et faire regretter  à Corona leur action.

Alors quand cette troupe m’a pris à part, j’ai eu peur mais la peur est vite passée quand j’ai vu le sourire joyeux de cette jeune femme. Elle m’a vite lâchée et Hadrian a accouru vers moi avec Moon. Soudain, cette impression d’être épié, se fait sentir. J’appelais Mareene assez fort. Elle voit à ma tête que cela ne va pas :

- Je ne sais pas, j’ai l’impression d’être épié. Je n’aime pas cela.

C’est alors qu’un incendie se déclare. Une boutique est en feu et on crie à la magie. Mon cœur ne fait qu’un tour. La peur grimpe en moi. Hadrian me prend dans ses bras.

- Il faut faire quelque chose. Dis-je à Hadrian.

- Mais quoi ? On ne peut rien faire.

- Utiliser ton pouvoir pour arrêter ce feu.

- Hors de question. On se ferra arrêter et je ne refuse d’être séparé de toi.

- Hadrian, des humains peuvent être blessés.

- Je n’en ai rien à foutre. Seul toi m’importe.

Je vois dans ses yeux qu’il ne changerait jamais d’avis. Je cherche Mareena des yeux.

- Mareena ?!!!

C’est là que je la vois par terre, apeuré. Je cours vers elle et je vois alors un homme qui allait lui marcher dessus. N’écoutant que mon cœur, j’utilise mon pouvoir de contrôler l’air pour protéger Mareena. L’humain est déplacé de quelques mètres, assez pour ne pas piétiner la jeune blonde.

- Mareena, est-ce que tu vas bien ?






.
fiche créée par Rinema


   

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


SIMONE THE WIND WITCH


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre parmi les ombres
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 216
INSCRIPTION : 01/09/2017
AVATAR : matt smith.
wild.

STATUT : célibataire.
CAMP : Neutre
MÉTIER : sorcier renégat.
HUMEUR : (・ε・).
COMPÉTENCES / POUVOIRS : le feu. semblable à un dragon, je dégueule un crachin ardent destructeur, capable de consumer la moindre parcelle de vie. l'intimidation. récemment, j'ai appris que je pouvais également rugir. rugir pour intimider mes adversaires et faire fuir les plus lâches d'entre tous les ennemis.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : complot. on accuse les mages, pour contenter les humains, les pousser à fermer les yeux sur la véritable vérité. mais je suis sûr que cela n'est qu'une question de politique. derrière tout ça, un seul homme est en cause ; probablement le premier ministre lui-même qui chérit sa couronne plus que raison.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Mer 20 Sep - 2:11


soon it will all be over

J'avais cru n'être qu'une ombre durant la soirée, ne pas me faire remarquer. Mais ce n'est pas le cas. Une demoiselle se détourne pour me faire face. Elle me dit que c'est magnifique puis me juge avec surprise comme si elle ne s'attendait pas à me tomber dessus. À vrai dire, c'est la même chose en ce qui me concerne. Je me fige tel une statue de marbre, la jugeant de mes prunelles craintives avant qu'elle ne me demande si je vais bien. Mon cœur bat à toute vitesse, mais je ne dois pas paraître suspect. Il faut leur laisser croire que je suis comme eux. Je suis un simple villageois et que je n'ai rien à me reprocher. « - Bie..Bien sûr ! Je vais bien. Oui. ». Je croise les bras un instant, peinant à tenir en place. Si j'ai peur de ne pas être convaincant, moi-même je ne crois pas en mes talents de comédiens. Heureusement, je suis sauvé par une voix au loin qui appelle la jeune demoiselle. Mareena, donc ? C'est plutôt joli. Et dire que je n'ai même pas eu l'occasion de me présenter. D'un côté, je me dis que c'est une bonne chose. Une nomination telle que la mienne avec des consonances différant des titres que peuvent posséder les gens ici aurait pu la pousser à être plus suspicieuse à mon égard. Non. Définitivement non. Personne ne devait savoir ni mon prénom ni mon nom. Je devais rester anonyme, une ombre parmi la foule... Même si je ne sais guère combien de temps j'allais tenir avant d'en devenir complètement malade ou de me faire repérer par les Gardes. Ma survie était vaine et cela avait sans doute été préparé dès le départ.

Mais il semblerait que les choses tournent davantage en ma défaveur. Un sorcier avait attaqué. Du moins, il semblerait que cela soit le cas puisque nous fûmes témoins de l'embrasement d'une échoppe provoqué par une boule de feu. J'aimerais croire que cela n'est que l'oeuvre des humains qui auraient osé attaquer à la catapulte, mais il faut se rendre à l'évidence ; ceci est de la magie. Je frissonne. Non. Pas maintenant ! Pourquoi maintenant ? Pourquoi troubler cet instant de fête alors qu'il n'y avait personne à provoquer ? Pourquoi s'en prendre à la plèbe fragile ? Pourquoi pas plutôt viser les nobles, les têtes pensantes s'ils désiraient réellement prendre le pouvoir ? Cela n'avait aucun sens. Mais il faut dire que je n'ai eu guère l'occasion de réfléchir d'avantage à la suite des choses que les passants se mirent à se bousculer, provoquant des mouvements qui pouvaient rapidement devenir dangereux. Moi-même, je chutai avant de me faire écraser sous les pas de la populace agitée. Je gémissais, criant à l'aide, n'importe qui... Mais eux aussi, ils vivaient à l'instant présent la même chose que moi ; ils se battaient pour leur survie. Aussi il n'y avait pas de place pour du soutient ou de la pitié. Il fallait fuir, tout simplement. Sauf que si je ne réagissais pas, j'allais périr. Bêtement. Et sans réellement prendre conscience de l'enjeu d'un tel acte, je pris la décision de pousser un terrible rugissement. Surnaturel. Assez pour pousser la foule à s'éloigner de moi, par la peur. Je profitais de ce temps de répit pour fuir...

Ils m'avaient entendu et certains avaient du me voir aussi...
Je ne pouvais pas me permettre de rester ici et prendre le risque de me faire arrêter...
Tant pis pour les secours. Qu'ils se débrouillent pour éteindre l'incendie...
Pourvu que les gardes ne m'attendent pas plus loin...

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



ficherelations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 393
INSCRIPTION : 13/09/2017
AVATAR : Jenna Coleman


STATUT : Célibataire.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Apothicaire.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Contrôle de la flore (complètement développé): d'un simple contact, Eidel a la possibilité d'accélérer la pousse ou le déclin d'une plante. Faire pousser des fleurs en plein hiver n'est pas un souci. User des racines ou branches des arbres est un jeu d'enfant. Du bout d'un doigt, elle fait se plier la flore à ses envies.
Transmission des blessures (en cours de dvp) : en posant sa main sur une blessure, Eidel peut la soigner ou plutôt, la "transmettre" à sa propre personne. Pour l'instant, elle ne peut agir que sur des petites blessures, bénignes, mais sur le long terme elle sera capable de soigner des blessures externes comme internes. Son don est, bien évidemment, extrêmement dangereux.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Mer 20 Sep - 22:01

Watch the flames climb high into the night
Moult gens

Sa présence dans le village, ce soir là, n’était pas du tout prévue. Depuis plusieurs jours déjà, le petit bourg était en ébullition à cause de la préparation du festival des lumières ; festival auquel Eidel ne s’est jamais rendue. Elle n’a qu’à grimper en haut d’un arbre pour regarder les lanternes s’envoler dans le ciel sombre, sans même avoir à se mêler à la foule de badauds. Puis de toute façon, elle préfère regarder les étoiles en règle général. Sauf que le début de la soirée ne s’est pas déroulée comme Eidel l’attendait ; alors qu’elle était occupée préparer un onguent pour calmer les brûlures, on a frappé à la porte. Des coups empressés, un peu forts mais que la sorcière n’a pas reconnu. Peu de personnes s’aventurent jusque chez elle, lorsqu’il fait nuit, à l’exception d’Oz ou de Lena. C’est la voix de la vieille Bertha qui lui est parvenue, essoufflée. La pauvre avait couru presque tout le long du chemin pour venir quérir la sorcière ; Adler était souffrant. Son coeur lui faisait terriblement mal, il était tout pâle et Bertha n’avait pas su quoi faire à part se précipiter chez Eidel avec l’espoir qu’elle serait en mesure d’aider son pauvre mari. La sorcière n’a pas perdu temps, sa sacoche de cuir était déjà sur son épaule avec de quoi, elle espérait, porter assistance à Adler. Elle s’est tellement dépêchée que dans sa précipitation, elle n’a pas pris la peine d’enfiler des chaussures ou sa cape. Non, elle est partie tête et pieds nus. Qu’importe, elle avait soudainement d’autres priorités que de dissimuler son visage afin de ne pas être reconnue.

***

Il s’est finalement endormi après qu’Eidel lui ai fait boire un léger somnifère. Les douleurs à la poitrine s’en sont allées mais l’inquiétude de la sorcière reste, il y a tout à craindre que la situation se réitère et probablement qu’il n’y aura plus rien à faire. Ils sont vieux, qu’a dit Bertha, il faudra bien qu’ils s’en aillent un beau jour, eux aussi. La brune a acquiescé en silence, la vieille dame a parfaitement raison, personne n’est immortel et lorsque vient l’heure de qui que ce soit, on ne peut rien y faire. C’est l’agitation qui a tiré la brunette de la maison du couple, les gens criaient au feu, couraient dans tous les sens et malgré le conseil de Bertha que de rester en sécurité avec eux, Eidel s’est échappée de la petite maisonnée. Elle n’aime pas le feu, le craint d’autant plus que c’est ce qui a tué sa mère, lentement et douloureusement. Tout n’est que chaos, il est pratiquement impossible de reconnaître les visages tant tout le monde se bouscule. Mais un rugissement si particulier fait tendre l’oreille de l’apothicaire, la fait parcourir du regard la foule paniquée pour reconnaître un ami. Ou une connaissance. Elle ne sait pas réellement comment le qualifier. Mais une chose est certaine, si elle a réussi à l’entendre, d’autres l’ont sûrement pu aussi et il risque de s’attirer des ennuis. Eidel se faufile à contre-sens, sa petite taille aidant grandement, jusqu’à parvenir à attraper une des mains de Chrysippe.

«  Tu vas bien ? Ne restons pas ici, viens, il vaut mieux emprunter les ruelles à l’opposé ! »

Sa main serre fermement celle du brun, le tirant à sa suite pour échapper à la foule et aux flammes qui n’en finissent pas de lécher les murs.

Made by Neon Demon

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 77
INSCRIPTION : 25/09/2017


CAMP : Du côté des sorciers

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Mar 26 Sep - 13:26

La fête du village est un incontournable de Corona et depuis que t'es arrivée il y a deux ans environ, tu y a assisté. C'est que festoyer, ça te connais. Naturellement tu as passé ton temps dans le meilleur endroit de la fête à tes yeux, c'est à dire à la buvette. T'avais une position stratégique afin de t'enfiler plusieurs chopes de bières. La fête battait son plein, chacun vaquant à ses occupations. Un villageois t'avais proposé de danser, mais au vu de tes talents dans ce domaine, ses pieds écrasés par les tiens, ont fait qu'il ne t'a pas redemandé une nouvelle danse. Tu voyais les gens s'amuser, une ambiance de folie. T'étais bien pompette, c'était chouette. On pouvait dire que la fête avait mis le feu au village.

Sauf que pour toi, mettre le feu au village ça ne devait être qu'une expression et quand t'a vu les flammes commencer à faire la fête avec vous, c'est à dire brûler tout ce qu'elles peuvent sur le passage ça t'a décuité d'un seul coup. En plus l'échoppe qui prenait feu, faisait des bonnes pâtisseries et on peut dire que ça te met bien en rogne. T'a entendu gueuler le mot "magie". Pour toi que le feu est une origine magique ou humaine, ça t'importe peu, tout ce qui compte c'est qu'il s'arrête. Tu vois les gens courir dans tous les sens, paniqués, comme le jour où pour une raison obscure tu t'étais assise en robe sur une fourmilière remplit de fourmis rouges qui n'avaient pas hésité à te piquer le popotin. Souvenir douloureux et honteux pour toi. Mais arrêtons de parler de sujet sensible. Toujours est-il que finir brûler vive et finir en rôti, ça ne fais pas partie de tes ambitions personnelles. Quand tu entend l'homme qui te semble faire partie de l'armée donner l'ordre à tout le monde de chercher de l'eau, tu obéis. instinct de survie, tout ça, tout ça.

A la buvette, pour une raison que tu ne comprend pas, ils servent aussi de l'eau qui se trouve dans des barils. En temps normal si ça ne tenait qu'a toi, il n'y aurait pas d'eau à la buvette. C'est que t'a pas envie de rouiller. Sauf que pour le coup, heureusement que ça ne tient pas qu'a toi ce genre de détail. Ni une, ni deux, tu saute par dessus la table en bois, renversant au passages les verres qui traînaient dessus et tu gueule en jurant comme un charretier. T'attrapes alors un petit baril et tu fonce vers le feu, bousculant quelques personne dans la foule au passage. Tu jettes l'eau sur le feu et recommence l'opération autant de fois que tu peux. Jusqu'au moment où tu te cognes, dans ta courses à l'homme qui étais déplacé dans les airs. Bien évidemment, t'avais pas fais attention à lui. Sous la violence du choc, naturellement tu as perdu l'équilibre et a fini par te casser la margoulette.
Au lieu de s'excuser et de t'aider à te relever, t'as entendu l'homme responsable de ta belle gamelle, hurler "magie" à tout va. A croire que son disque est rayé, vu qu'il n'a que ce mot à la bouche. Tu lui répond avec la délicatesse qui te caractérise tant, c'est à dire en gueulant à ton tour de se bouger le derrière pour aider à éteindre le feu, au lieu de répéter dix millions de fois la même chose. Et au lieu d'avoir la réaction tant attendu l'homme continuait a brailler magie à tout va, il avait rajouté à son refrain le couplet en me montrant du doigts Simone que tu connaissais depuis quelque temps :

- c'est une sorcièèèèèèèèère !!!!

Ca te fais relever d'un bond. Puis aussi vite, qu'il faut pour dire le mot "chaussettes", ton poing fais la rencontre de la figure de l'homme en face de toi. T'a pas pu te contrôler, le geste est parti tout seul. Ce a quoi tu rajoute :

- J'crois pas qu't'ais envie d'finir en grillades, alors arrêtes de paniquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre parmi les ombres
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 38
INSCRIPTION : 17/09/2017
AVATAR : matthew mcconaughey


STATUT : marié, ou veuf, le sort de sa femme après la Purge étant un mystère complet
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : sorcier renégat, mercenaire, tueur à gage, vagabond, en fonction des jours, de ceux qu'il croise et de son humeur du jour
COMPÉTENCES / POUVOIRS : pouvoir primaire : l'air, son allié et esclave; il peut déclencher des tempêtes comme asphyxier patiemment ses victimes, une technique qui a fini par devenir sa signature.

pouvoir secondaire: amnésie sélective ou complète; explorer les mémoires est son art, et il peut effacer complètement le souvenir d'une personne de la mémoire d'un autre. plus l'être vous est cher et plus l'art est coûteux, et il a déjà poussé l'effort jusqu'à effacer complètement une mémoire. toutefois son esprit s'effrite sous le poids de ceux qu'ils volent, et son pouvoir finira par être sa perte.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : ce n'est qu'un prétexte de plus inventé (ou commis) par les humains pour blâmer les sorciers; qu'espèrent-ils, une seconde purge ? sans doute. ils l'ont déjà fait un fois, une seconde ne les effrayera pas; il est temps de se lever contre cette persécution. les humains les auront pris par surprise une fois; la seconde ne sera pas aussi clémente. la seconde, ils seront prêts, et le sang coulera.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Mer 27 Sep - 1:53

burn it down
When you fall, I'll take my turn and fan the flames as your blazes burn.
We can't wait to burn it to the ground.
Qu’était-il venu faire ici ? La question était légitime, tant ce genre de joyeuses démonstrations l’écœurait au plus haut point. Les siens étaient persécutés, cachés, apeurés, cherchant refuge dans un anonymat qui était le dernier rempart entre eux et le bûcher ou la potence, et les humains vidaient la bière par tonneaux entiers. Leur précieuse princesse disparaissait, acte qualifié comme immonde et donc nécessairement perpétré par des sorciers, braillaient ces créatures entre deux rires gras à gorge déployée. Oh, tous n’étaient pas de cette frange, mais naturellement ce genre de fête n’était pas exactement évènement à attirer le haut du panier.

Lui-même jouait avec le feu en venant ici. Mais il ne pouvait s’empêcher de venir contempler, curieux et rancunier, le spectacle de ces hommes et ces femmes qui croyaient la menace passée. Alors comme à son habitude, hantant les ombres, sillonnant silencieusement la foule, se laissant noyer dans un anonymat apparemment inoffensif, il avait observé. Les gens, les échoppes, les anomalies. On pouvait apprendre beaucoup en acceptant que d’être le spectateur. Entre les cracheurs de feu et les diseurs de bonne aventure se jouaient une dizaine de petits drames. Mais plus encore, ce que son regard cherchait, c’étaient les signes infimes que d’autres de ses semblables se confondaient dans cette foule.

Il n’eut pas le loisir de chercher beaucoup plus longtemps ; une gerbe de flammes surgie droit du néant transforma une échoppe à pâtisserie en rôtisserie, déclenchant dans la foulée un mouvement de panique rythmé à grands cris d’accusation de sorcellerie. Peut-être à juste titre, cette fois. Un demi-sourire força ses lèvres, alors qu’il s’extirpait paisiblement de la foule, trouvant une oasis de calme relatif à l’entrée d’une ruelle adjacente. La panique était un phénomène fascinant, car soudain la raison semblait abandonner tous ces petits cerveaux en surchauffe, révélant le meilleur mais surtout le pire de la nature de chacun. Spectateur réjoui de cette débâcle, il ne put qu’hausser un sourcil en voyant une rousse qui accaparait depuis tout à l’heure l’attention aggraver davantage son cas en utilisant brutalement sa magie. L’air, aussi. Une collègue, mais bien imprudente. Un rugissement qui n’avait rien de naturel lui fit tourner la tête, mais impossible d’en distinguer la source dans ce capharnaüm. Dommage. L’ordre tonné par un gradé monté sur un cheval au regard fou ramena soudain son attention au problème présent.

Et depuis son poste d’observation à l’entrée de l’une des ruelles à l’opposé du brasier qui crachote, il hésita une seconde. Puis le souvenir des brasiers et de l’odeur âcre qui régnait en ces lieux des années plus tôt décida à sa place. Oh, ils entendaient donc l’éteindre ? Mais la fête ne faisait que commencer… et quelle fête digne de ce nom n’avait pas un bûcher en son centre ? Une chance pour ces valeureux combattants du feu qu’il n’y ait pas de vent… Il ferma les paupières, pour ne pas trahir le carmin de ses yeux et s’isoler du chaos ambiant. Jouant finement des doigts dans un geste à peine perceptible, il agita l’air ambiant avec finesse, générant une de ces brises légères, qui vient caresser les ourlets et jouer dans les cheveux. Brise qui force, doucement, l’air de rien, joueuse, cachant sa croissance, jusqu’à devenir un vent soutenu. Etrange relation que celle du feu et de l’air. Amour et haine. Mais cette fois le vent dansa dans les flammes, nourrissant leur colère, et le brasier de l’échoppe qui semblait avoir commencé à faiblir reprit de plus belle, nourri par ce vent venu de nulle part, léchant le bois des échoppes voisines, voyageant plus loin à chaque bourrasque. Ils avaient voulu un feu de joie, ils seraient servis.

Quand il rouvrit les yeux, le carmin en avait déjà disparu, en même temps que ce vent venu de nulle part. Mais les dégâts étaient faits, à en juger par l’ampleur qu’avait pris le brasier. Et comme le spectateur amusé d’une farce particulièrement bien jouée, il cacha son sourire dans l’ombre de la ruelle d’où il n’avait pas bougé. Ah, les humains.

code by bat'phanie

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



gone with the wind
Undisclosed Desires You trick your lovers that you're wicked and divine. You may be a sinner, but your innocence is mine. I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognise your beauty's not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 692
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Emma Watson


STATUT : Célibataire. Elle a autrefois été fiancée à une homme mais c'était dans une autre vie. Aujourd'hui, elle n'a plus l'intention de tomber amoureuse.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Guérisseuse auprès des habitants de Corona.
HUMEUR : En colère contre le monde entier et surtout contre elle-même.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Mareena est capable de contrôler l'eau. Elle ne peut pas en faire apparaître mais est capable de faire jaillir de l'eau de son contenant, que ce soit un simple verre, une large flaque ou une rivière et de projeter sur quelqu'un une violente vague. Étant donné qu'elle ne peut pas pratique la magie à Corona, elle maîtrise mal son pouvoir et il lui arrive parfois de ne pas pouvoir se contrôler.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle n'appréciait pas vraiment Eleonora mais ne peut pas non plus se réjouir de sa disparition. Elle sait que c'est de mauvaises augure pour les sorciers, qui risquent d'être encore une fois de plus accusés.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Sam 30 Sep - 19:04

Les coups, bien qu’involontaires, pleuvaient au-dessus de la tête de Mareena. Recroquevillée sur elle-même, elle essaya plusieurs fois de se faire entendre mais sa voix était largement couverte par les exclamations et les cris des habitants.
Les yeux fermés, le corps tendu, elle ne voyait pas ce qui se passait autour d’elle et fut surprise d’entendre soudain la voix de Simone retentir. Sentant un étrange courant d’air l’entourer, la jeune femme releva précautionneusement la tête et aperçut la jolie rousse à ses côtés, l’air inquiet. « Simone ? » Elle n’en était pas certaine mais elle avait l’impression que ce qui venait de se passer n’était pas dû au hasard. La bouffée d’air qui l’avait enveloppée n’était pas naturelle, elle avait été bien trop forte pour avoir été seulement le produit de la nature. « Merci, je... » Elle savait qu’elle aurait dû se montrer plus reconnaissante, après tout, Simone venait peut-être de l’empêcher de mourir étouffée ou piétinée mais elle était bien trop sous le choc pour comprendre ce qui lui arrivait. Et elle était toujours au cœur d’une foule agitée, agenouillée sur les pavés et son cœur battant la chamade.
Elle allait tenter de se relever lorsqu’un cheval fendit brusquement la foule, forçant les passants à s’écarter. Elle eut à peine le temps de reconnaître son cavalier qu’elle se trouva soulevée de terre par ce dernier. « Franz ? » s’exclama-t-elle, au comble de l’émotion. Elle s’inquiétait pour lui depuis son départ, se demandant s’il n’était pas blessé ou mort et voilà qu’il débarquait à Corona sans même la prévenir de son retour et la sauvait comme l’aurait fait un chevalier pour une dame en détresse. Malgré l’état fébrile de Mareena, son visage afficha un large sourire lorsqu’il l’aida à grimper sur l’étalon et elle se cramponna à lui comme si elle craignait qu’il ne disparaisse encore. « Il va vraiment falloir que tu arrêtes de me sauver la vie tout le temps... » murmura-t-elle d’un ton malicieux, sachant très bien qu’il reconnaîtrait sa gratitude à travers cette plaisanterie.

Alors qu’elle croyait que la situation s’était apaisée et que les flammes seraient bientôt maîtrisées, un hurlement bestial retentit, faisant violemment sursauter Mareena qui poussa un cri apeuré. « Qu’est-ce que c’était ? » Elle scruta la foule et crut apercevoir l’homme qu’elle avait salué quelques minutes plus tôt en compagnie de son amie Eidel mais c’était sans doute la fumée de l’incendie qui lui faisait voir des choses qui n’existaient pas. Eidel ne quittait jamais sa forêt, que viendrait-elle faire au beau milieu du festival des Lumières ? Pourtant, le cœur de Mareena ne pouvait s’arrêter de s’inquiéter. Si Eidel était en danger... Et il fallait aussi aider Simone, qui l’avait protégée jusqu’à l’arrivée de Franz ! Elle s’apprêtait à le dire à Franz lorsqu’un homme pointa sa nouvelle amie du doigt en hurlant qu’elle était une sorcière. Il fut rapidement interrompu par une femme qui l’envoya valser au sol d’un simple coup de poing. Impressionnée par ce tour de force, Mareena regarda l’étrange femme avec des yeux ronds, avec de réaliser que la sorcière en question... était Simone. « Il faut faire quelque chose ! » lança-t-elle à Franz. S’il y avait bien quelqu’un qui pouvait apaiser la situation, c’était lui. L’homme était d’un calme imperturbable en cas de catastrophes, qualité que Mareena appréciait particulièrement puisqu’elle était incapable de faire preuve de retenue lorsqu’elle apercevait une araignée de taille moyenne sur son plancher. « C’est en train de dégénérer... Il faut aider Simone à s’enfuir, elle risque d’avoir des problèmes. » Au même moment, les flammes devinrent plus hautes encore et Mareena retint son souffle. « Il faut faire quelque chose... » répéta-t-elle en regardant l’eau calme du port. « Je dois faire quelque chose. » ajouta-t-elle, plus pour elle-même que pour Franz. Les dieux de la nature ne lui avaient pas confié le pouvoir de contrôler l’eau pour rien. Même si elle abhorrait parfois son don, il lui serait aujourd’hui d’une grande utilité. Se concentrant avec force sur l’eau qui entourait la rue principale, elle pria pour être capable de maîtriser son pouvoir correctement. Bientôt, des vagues agitèrent l’eau, éclaboussant au passage quelques habitants qui tentaient encore de fuir. « Il faut que je me rapproche des flammes ! »

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

She would change everything, everything, just ask her. Caught in the in-between a beautiful disaster, she just needs someone to take her home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protecteur de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/09/2017
AVATAR : Luke Evans


STATUT : Veuf depuis dix ans, sa femme est morte lors de la Purge. Il ne s'est jamais remarié.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Capitaine dans l'armée de Corona
HUMEUR : Inquiet des problèmes que pourraient causer la disparition de la Princesse dans leur ville.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : C'est un excellent combattant, il excelle dans l'art de la chevalerie, il est particulièrement habile à l'épée et à l'arc, ce qui fait de lui un guerrier polyvalent. Il n'a peur de rien, il est toujours sur les premières lignes au combat, il ne recule pas face à l'ennemi. Il est un trompe la mort, ses soldats ont plus d'une fois pensé qu'il était suicidaire, et ils ne se trompent pas, sur le champ de bataille il est parfois habité par des pulsions suicidaires.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : La disparition de la princesse risque de causer des remous en ville, il craint une nouvelle Purge. Il craint surtout pour la vie de son amie Mareena, sorcière reconnue, qui a échappé de justesse au dernier massacre, il ne veut pas la perdre comme il a perdu sa femme.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Sam 30 Sep - 21:31


La fête des lumières

La sentir bien vivante contre lui fait taire l’angoisse sourde qui broyait son cœur depuis que la foule s’agitait dans tous les sens. Sans l’intervention d’une rousse dont les traits étaient plus que familier à Franz, il n’aurait pas pu la tirer de là en un seul morceau. « Franz ? » Elle enserre férocement sa taille de ses bras, signe que tout va bien, qu’elle n’est pas blessée gravement. Il pourrait lâcher un soupir de soulagement s’il était dans ses habitudes de montrer ses réelles émotions. « Il va vraiment falloir que tu arrêtes de me sauver la vie tout le temps... » Elle plaisante, signe qu’elle va bien et qu’il n’y a pas eu trop de casse. Soulagement pour Franz mais déjà le militaire de carrière reprends le dessus sur l’homme et ami alors que le feu n’est toujours pas éteint. Les gens se précipitent, s’affolent et les militaires ou les miliciens ne parviennent pas à calmer la foule. C’est la débandade. Phoebus danse d’énervement, bousculé de toute part. L’étalon est habitué aux mêlés, au combat, mais la proximité du feu et l’immobilisme de son cavalier qui jauge la situation le rendent nerveux. D’une pression des talons, les rênes lâchées, Franz rappelle au cheval sa présence, rassurant sa monture. Un hurlement bestial surprend l’animal et son cavalier. « Qu’est-ce que c’était ? » Franz, par réflexe se saisit des rênes, évitant la ruade. Si le cheval se cabrait ici, ses sabots pourraient s’avérer mortels. Oui, la question se posait, qu’est-ce que c’était ? Un vent de magie flottait dans l’air, un vent qui attiserait la peur et la haine, comme cette nuit dix ans plus tôt. Déjà on criait à la sorcellerie. Le cri fut bien vite étouffé par un coup de poing d’une petite brune. Simone était une ambassadrice mais ici, ce soir, elle n’était qu’une anonyme usant de ses pouvoirs, une sorcière. Elle n’était pas en sécurité au Palais. Ici, elle n’était protégée par aucune aura. « Il faut faire quelque chose ! » Elle a raison et déjà l’esprit de Franz tourne à une allure folle. Il faut qu’il trouve un moyen de protéger Mareena mais également Simone, son garde du corps est près d’elle mais ... S’il verse le sang ici ... Bon sang ! « C’est en train de dégénérer... Il faut aider Simone à s’enfuir, elle risque d’avoir des problèmes. » Elle a raison. « Il faut faire quelque chose... » Les flammes gonflent subitement, attisées par un vent qui a choisi un très mauvais moment pour se lever. « Je dois faire quelque chose. » NON ! La voix intérieure de Franz hurlait de peur et de colère. Non. « Il faut que je me rapproche des flammes ! » Si elle utilisait son pouvoir. Brusquement Franz tourne le visage de la jeune femme vers le sien. « Si tu utilises ton don tu pourrais blesser ces gens. Tu ne le contrôle pas. Il faut agir autrement. Ce feu n’a rien de normal, si tu es prise en train de faire l’usage de ta magie ... Ils te tueront. Aide-moi. Sans magie. » Il saute au bas de sa monture. « PRENEZ DES SCEAUX, DES BOCAUX. FORMONS UNE CHAINE AVANT QUE LE QUARTIER NE PARTE EN CENDRES. » Il s’empare de sceaux de fleurs vides qui traînent près d’une étale. « Une chaîne... Il faut faire une chaîne. » Passant près de l’homme qui criait à la sorcière il lui assène une bourrade du pied dans les côtes pour qu’il se relève. « Rendez-vous utile au lieu de crier à la magie, imbécile. » Puis bousculant le garde du corps de Simone ainsi que celle-ci il murmure. « Quand un accès sera dégagé dans la foule. Prenez mon cheval et rentrez au Palais à bride abattue. Je témoignerais pour vous. Ne restez pas ici quand le feu sera éteint. Je protégerais votre fuite. »

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



What hurts you, blesses you.
your shadow. But that shadow has been serving you. What hurts you, blesses you. Darkness is your candle. Your boundaries are your quest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noblesse de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 334
INSCRIPTION : 28/08/2017
AVATAR : Simone Simons


STATUT : Célibataire
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Ambassadrice d'Arendelle à Corona. Je suis venue voir si les liens entre Arendelle et Corona peuvent être renouvelés, mais j'en doute . Je suis Noble et je suis une Sorcière. Une Maîtresse de l'Air
HUMEUR : J'ai peur pour moi et ceux que j'aime.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Pouvoir principal: Contrôle de l'Air. Maîtrise totale. Je suis capable de créer des tempêtes, des tornades et des vents violents. Je peux changer le temps. Je suis devenue une Maîtresse de l'Air

Pouvoir secondaire: Bouclier d'air. Je peux me protéger contre toute attaque physique pendant quelques instants.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Je suis perplexe. Pourquoi elle s'est enfuie? L'a t-on kidnappé? Moi je le pense. J'ignore ce qu'il lui arrive, mais cela ne sent pas bon du tout.

Alors que le festival touche à sa fin, nous les Sorciers sommes en danger et j'ai très peur. J'ai peur pour Hadrian et les miens.

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Jeu 5 Oct - 20:17


La fête du village
Sujet commun
La panique se fait de plus en plus grande et de plus en plus intense. Tout le monde court dans tous les sens et panique pour un rien. C’est ainsi que je perds la trace de Mareena. La foule nous a séparé et je la cherche des yeux. Hadrian me dit de nous enfuir, que cela devient beaucoup trop dangereux pour nous mais je ne veux pas l’écouter. Je cherche la blonde des yeux et je vois assis par terre, apeurée. Elle allait se faire piétiner si je n’intervenais pas. Alors n’écoutant que mon cœur, je cours vers elle et pousse les gens autour d’elle de quelques centimètres, en utilisant mon don. J’aide Mareena à se relever en lui demandant si tout va bien. Elle m’assure qu’elle va bien.

Soulagée, je souhaite sortir de cette cohue, malheureusement un villageois m’a vu utiliser mon pouvoir et me pointe du doigt en hurlant le mot sorcière. Je panique alors qu’un garde prend Mareena sur son cheval et l’emporte au loin.

Je stresse encore loin. J’aurais du écouter Hadrian et ne pas intervenir mais je suis une bonne sorcière qui veut aider les autres et ma nouvelle amie avait besoin de moi. Elle aurait pu y rester. Hadrian me prend dans ses bras pour me rassurer mais je sais que lui aussi est inquiet.

- Simone, il faut s’en aller. Tout de suite !

- Mais par où ?

Soudain le garde qui a aidé Mareena revient vers nous et je peux faire son visage. C’est Franz. Une partie de moi est heureuse de le revoir mais une autre a peur. Franz est un garde et il peut nous arrêter s’il le souhaite. Mais ce n’est pas le cas, ile veut nous aider. Il me propose de prendre son cheval, de monter dessus et de courir vite vers le château où je serais en sécurité. Il couvrira nos arrières :

- Mais et vous ?

- Simone, ne discute pas. Tu es assez en danger comme ça.

Hadrian me force à monter à cheval et grimpe derrière moi. Il lance le cheval à vive allure et nous galopons vers le château pour nous assurer la sécurité.







.
fiche créée par Rinema


   

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


SIMONE THE WIND WITCH


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu suprême
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 69
INSCRIPTION : 29/09/2016
AVATAR : Pascalou le relou


STATUT : Marié au suspense et aux rebondissements.
CAMP : Neutre
MÉTIER : Il est spécialiste dans l'art d'embêter les habitants de Corona.
HUMEUR : Très bonne. Lorsque tout va mal, le Destin est très content.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Il a la capacité d'intervenir dans les rps pour pimenter un peu la vie des habitants du royaume. Il paraît aussi qu'il a un sens de l'humour un peu particulier...
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : C'était son destin. Blague à part, vous ne pensez tout de même pas que le Destin va vous révéler ce qui est arrivé à la princesse, non ? Allez, on se remue et on part soi-même chercher des réponses et plus vite que ça !

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   Ven 13 Oct - 17:05


★ Intervention du Destin ★
Bientôt, grâce à l'intervention des habitants et des membres de la milice, le feu fut complètement éteint, non sans avoir ravagé plusieurs échoppes. Quelques individus furent arrêtés, notamment un jeune homme qui avait tenté de s'enfuir par une rue adjacente. Les quelques blessés furent amenés à l'hôpital pour être soignés et bientôt, le port fut complètement désert. Seuls quelques miliciens inspectaient les lieux de l'incident d'un œil critique, cherchant la moindre preuve. Hélas, ils ne trouvèrent rien, seulement des centaines de lanternes éparpillées sur le sol, abandonnées là par leurs propriétaires sans même être lancées dans le ciel.  

LE SUJET EST TERMINÉ  I love you
Merci à tous les participants !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lightsofcorona.forumactif.com
Contenu sponsorisé
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA FÊTE DU VILLAGE ~ sujet commun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lumières de Corona :: Le royaume de Corona :: Le quartier commerçant :: ★ Le port-
Sauter vers:  

En ce moment à Corona...
Chapitre 2 : Le coupable idéal


Prochainement
Evènement spécial Halloween...