Un royaume en dérive, un conflit entre humains et sorciers et une disparition mystérieuse. Trouverez-vous votre place à Corona ?

 

Partagez | 
 

 Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Dim 22 Oct - 21:12

Alfons Haselrieder
Amour, il fallait bien en payer le prix, et mon chagrin vient de briser ma vie...
★ Année, saison et lieu de naissance : Alfons est né à Corona au printemps de l'année 459.
★ Âge : 51 ans déjà !
★ Métier : Rentier, propriétaire de terres léguées par ses ancêtres. Il lui arrive aussi de prêter un peu d'argent de temps en temps... avec intérêts bien sûr.
★ Statut civil : Résolument célibataire depuis qu'une sorcière lui a brisé le coeur.
★ Camp : Celui des humains, sans la moindre hésitation.
★ Avatar : Rufus Sewell
★ Crédits : aslaugh.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

★ Quel est votre plus grand rêve ? Hum.... votre question m'interpelle. Êtes-vous un rêveur sans cervelle ou simplement une jeune personne naïve encore pleine d'illusions ? Dans un cas comme dans l'autre, permettez moi de vous décevoir : les rêves ne se réalisent jamais. Votre question est donc sans intérêt. Mais si vous y tenez vraiment, je vous en prie, enflammez-vous. Brûlez de passion pour une chimère qui finira par s'envoler en fumée sans se préoccuper de vous abandonner dans une obscurité glaciale. C'est comme ça que se terminent tous les rêves. C'est comme ça que s'est terminé le mien. Et c'est comme ça que j'ai appris à ne plus rêver.

★ Possédez-vous des compétences particulières ? Peut-on considérer mon don pour choisir de bon crus comme une compétence particulière ? Non ? Soit. Alors si vous estimez que mon érudition littéraire, mon habileté à faire des affaires ou ma connaissance infaillible de chaque lopin de terre qui m'appartient ne méritent pas non plus d'être citées, vous pouvez décréter que je ne possède aucune compétence digne de votre intérêt.

★ Que pensez-vous de la magie à Corona ? Qu'elle ne devrait pas exister. Les sorciers, et plus particulièrement les sorcières, sont des êtres horrifiants qui vont à l'encontre des lois de la nature. Je me fiche qu'on fasse la distinction entre mort et guérison, magie blanche ou magie noire. Un sortilège reste un sortilège ; un enchantement reste l’œuvre du démon et la magie sera toujours une aberration.

★ Que pensez-vous de la vie à Corona en général ? C'est une ville comme une autre, faite de vices et de petits plaisirs quotidiens. On traverse la rue en se laissant enivrer par les effluves du pain frais et on finit contaminé par la puanteur du mendiant au coin de l'allée. Du moins quand on traîne dans les quartiers populaires... J'avoue fréquenter les secteurs plus huppés de Corona lorsque je m'y rends. La vie y est un peu plus douce, un peu moins agrémentée d'incidents entre les soldats et les gens mal nés qui n'ont pas eu le bon goût de courber l'échine. Mais de manière générale, je préfère tout de même la tranquillité de mon manoir et de mes terres.

★ Où étiez-vous le soir de la Purge, il y a dix ans ? Chez moi, loin de toute cette agitation, plongé dans un ouvrage bien plus fascinant que la majorité de mes relations. Je n'ai appris ce qu'il s'était passé qu'au petit matin et si la nouvelle m'a laissé perplexe quelques jours, j'ai finis par chasser cet élan pathétique de nostalgie pour admettre que c'était une bonne chose. Corona sans sorcière et sans magie ne pouvait être qu'une amélioration, quel que soit le prix et l'horreur à payer.

★ Pensez-vous que la disparition de la reine est la faute des sorciers ? A n'en pas douter. Peut-être avec l'aide d'un ou d'une criminelle qui eu la bêtise de s'associer à ces harpies mais il y a forcément une sorcière derrière tout ça. Une femme, manipulatrice, hypocrite et pernicieuse. Croyez-moi : elles sont particulièrement douées pour porter des coups de couteau dans le dos avant de s'enfuir dans la nuit noire. Quant à savoir ce qu'elles ont fait de la reine... allez savoir. Les sorciers sont aussi bien capables de l'avoir tuée que de lui avoir manipulé l'esprit. Je suppose qu'on finira bien par le découvrir, d'une manière ou d'une autre.


★ ... j'ai besoin de changer d'air... ★



J'ai trop bu.... beaucoup trop bu. Diantre que c'est douloureux ! Cela fait des mois que je ne me suis pas laissé aller ainsi à l'ivresse... ou bien des années ? Je ne sais plus. Tout se mélange. Je suis tellement fatigué... Tout ça c'est de la faute de Von Heindrick. Et de sa femme. Et de leur fille bien sûr.... cet adorable petit bébé dont il fallait absôôôlument célébrer la naissance. Foutus crétins ! Pourquoi est-ce que j'ai accepté ça ? Je ne sais déjà plus. Probablement parce qu'il me devait de l'argent. Ou pour me changer les idées. Un peu des deux sans doute... Tout ce dont je me rappelle - aïe, ma tête ! - c'est d'avoir bu un verre en l'honneur de l'enfant. Je suppose que j'ai ensuite dû en boire d'autres. A quoi ? A qui ? Je n'ai personne à honorer. Personne avec qui j'aime m'enivrer non plus. J'ai certainement dû picoler pour oublier quelque chose.... comme le fait que je me trouvais entouré d'imbéciles par exemple.

Je les ai abandonnés sur le coup de onze heures.... à moins qu'on ne m'ait poussé vers la sortie ? Vauriens ! Je suis bien mieux ici de toute façon. Dans mon manoir. Plongé dans le silence. Seul. Complètement seul.... mais loin de ce bébé. Au bout du compte, à quoi ça sert vraiment un enfant ? Ca braille, ça bouffe, ça vous défèque dans les bras, ça souille tout ce que ça touche.... et puis c'est tellement laid ! J'éclate brusquement de rire. Mon ricanement résonne de longues minutes dans le couloir désert avant que je ne retrouve enfin mon sérieux. Essoufflé. Encore plus déséquilibré qu'avant. Je m'adosse au mur en soupirant bruyamment. Si mon père pouvait me voir, il me chasserait de son domaine à coups d'épée. Lui il aurait voulu que j'en ai, des gosses. Et pas qu'un ; trois ou quatre garçons qui auraient pu reprendre le flambeau après ma mort. Trois ou quatre gamins qui auraient été éduqués comme moi, dans l'amour de la Terre, de la propriété et de la noblesse du sang.

Comme moi, ils auraient eu une nounou beaucoup trop complaisante, un précepteur beaucoup trop sévère et des tonnes de livres à lire en trois langues différentes. Ils auraient appris à compter et à parler latin avant de connaître le prénom de leurs parents, qu'ils n'auraient d'ailleurs vus que trois ou quatre fois par semaine quand ceux-ci n'auraient pas été occupés à parader dans une exhibition sociale très convenue. Et puis, le jour de leur introduction à la société aurait finit par arriver. On les aurait promenés de bal en bal comme des animaux de foire en déclamant des absurdités comme : " Voilà le dernier Haselrieder ". " Voici le prochain héritier ! ". " Oh qu'il est beau ! " se seraient exclamé quelques demoiselles en quête d'un parti fortuné. Comme pour moi. Et moi, moi je ne rêvais que de retourner dans ma chambre pour me réfugier dans mes livres, loin de cette vie où tout le monde semblait attendre que je sois beau, que je dise quelque chose d'intelligent, que je sois doué pour les affaires et qu'en somme, je sois parfait. Si seulement ils avaient su la vérité : ces terres, je les détestais. Elles ne manquaient pas de charme mais elles pesaient bien trop lourd pour mes frêles épaules. Alors je m'étais mis à rêver d'un échappatoire...




Tiens ! Tout à coup je me souviens de ce que je voulais oublier.... de la véritable raison pour laquelle j'ai bu. Le bébé... le bébé m'a rappelé mon échappatoire : elle. Je me rappelle de ses boucles rousses et de ses formes envoûtantes. De la douceur de sa peau, de la chaleur de sa main et de ses incroyables yeux bruns. Je me souviens du premier sourire qu'elle m'a adressé comme de chacun des pas de notre première danse. J'étais incroyablement maladroit ce soir-là. Distrait. Hypnotisé par la beauté ensorcelante de Liebe. Même son nom était un piège ! Tout, de sa grâce surnaturelle à son rire fascinant, aurait dû m’inciter à me méfier mais j'étais jeune, naïf et amoureux... tellement amoureux.

Pendant des mois, je me suis laissé manipuler par cette femme qui avait réussit à me faire croire qu'elle m'aimait. Qu'elle me trouvait intéressant... Combien d'heures perdues à lui parler de ma vie, de mes rêves et de mes lectures ? Combien de temps passé à partager inutilement mes passions et les pensées qui me traversaient l'esprit en parcourant secrètement les terres de mes ancêtres, main dans la main ? Combien de semaines volées pendant lesquelles je m'étais cru, pour la première fois de ma vie, écouté ? Vraiment écouté. Et aimé. Sans conditions, sans pression, sans héritage menaçant ni exigences à respecter. Avec elle j'avais l'impression d'être naturel, entier, sincère.... mais surtout, j'avais l'impression que rien ne pourrait jamais m'atteindre. Cette sensation de paix qui se distillait dans mes veines était plus enivrante que tout le reste. Dans la chaleur de ses bras, j'étais intouchable. Non ; nous étions intouchables. Car nous ne faisions plus qu'un. Elle et moi, moi et elle, un seul être plus puissant que tous les autres. Au-dessus de tous. Nous nous élevions à chaque baiser, chaque caresse, chaque regard ardent et nous ne redescendions jamais tout à fait sur terre....

L'espace de quelques mois, j'y avais vraiment cru. A notre couple. A nous, filant le parfait amour sans se soucier de notre nom, de notre rang ou de ce que pouvait bien en penser le reste du monde. Pour Liebe, j'aurais tout renié ! Et j'étais d'ailleurs prêt à le faire ; prêt à faire une croix sur mon héritage et à m'enfuir avec elle pour vivre d'amour et d'eau fraîche. Tellement prêt que j'avais répété mon discours une dizaine de fois devant mon miroir pour me donner du courage. Ce soir-là, je lui ai murmuré au creux de l'oreille que rien ne me séparerait jamais d'elle. Puis j'ai fermé les yeux en posant ma tête contre son épaule.... Sans me douter que je venais de la regarder pour la dernière fois....




Je sens une larme rouler sur ma joue.... foutue gnôle ! Je n'aurais jamais dû boire. Ou au contraire, boire beaucoup plus. Boire jusqu'à oublier l'inquiétude qui m'a rongé l'esprit quand j'ai découvert son absence au petit matin. Boire pour oublier les longues semaines pendant lesquelles j'ai parcouru Corona et ses environs de long en large pour la retrouver, errant comme un dément, qu'il vente ou qu'il pleuve. Boire pour oublier le rire mesquin de mes deux sœurs qui se demandaient quelle donzelle pouvait bien m'avoir fait tourner la tête à ce point. Si elles avaient su, elles en auraient aussitôt informé mes parents.... Mais elles ne savaient rien. Personne ne savait rien et personne ne pouvait m'aider dans mon désarroi. Ma peine. Ma souffrance. Cette irrémédiable sensation de vide qui me consumait avec autant d'ardeur que les baisers de Liebe. En quelques semaines, j'étais devenu une ombre. Une carcasse sans âme qui se traînait tristement de pièce en pièce et que rien ne pouvait guérir. Ni ma famille, ni les fêtes, ni les femmes que me présentaient mon père n'avaient le moindre effet sur mon humeur. Finalement, il avait fallut attendre que le temps fasse son effet.... Et ce n'est qu'au bout de trois ans que j'avais finalement compris.

Une sorcière. Liebe était une sorcière. Une femme. Une manipulatrice. Pourquoi était-elle partie avant que je n'ai fais une croix sur mon héritage ? Je ne le saurais jamais. La seule certitude que j'avais - et que j'ai encore - c'était qu'elle avait agit dans l'intention de me nuire. De me blesser, de me mettre plus bas que terre. Il n'y avait pas d'autres explications possibles. Etait-elle l'un de ces monstres qui se repaissait du malheur des autres ? Avait-elle jouit de ma souffrance ? Très certainement. Pas un seul instant je ne m'étais méfié de ses pouvoirs, trop aveuglé par sa beauté, son charme et les sourires qu'elles me tendaient. Evidemment, tout cela n'avait été que sorcellerie. L'avais-je jamais trouvé belle ou m'avait-elle ensorcelé dès la première seconde ? Encore une question à laquelle je n'aurais jamais la réponse. Tout ce dont je suis certain, c'est ce qu'elle a fait de moi ; un homme meurtri, défiant et incapable d'aimer.

Ce bébé aurait pu être le mien... mais je n'en ai pas voulu. Ni de lui, ni de n'importe quelle femme qu'on me présentait les unes après les autres pour me marier. Lorsque j'ai atteint mes trente huit ans, mon père a menacé de me déshériter au profit de mon neveu ou de son propre frère. Etait-il sérieux ? Mystère. Il est mort avant d'avoir eu le temps de mettre ses menaces à exécution. De toute façon, cela n'aurait rien changé. Ces terres finiront par revenir aux fils de mes sœurs quoiqu'il advienne. Car je n'ai pas d'enfant et je n'ai pas l'intention d'en avoir. Les femmes m'ennuient. Les hommes aussi d'ailleurs. Leur conversation est inintéressante et prévisible à la virgule près tant elle est façonnée par les convenances. Je me suis lancé dans le prêt d'argent, pour m'occuper l'esprit comme pour le plaisir de voir ces imbéciles s'endetter pour une dépendance, une nouvelle calèche ou les études de leur mioche. Je ne sors que pour m'amuser de la bêtise des autres et rentre aussitôt pour m'en éloigner. En fait, je passe le plus clair de mon temps entre les murs de cette bibliothèque ou sur le dos de mon cheval, arpentant ces terres que j'ai finalement appris à aimer. C'est tout ce qu'il me reste après tout.... ma propriété et le savoir que j’acquiers au fil des pages. Ce sont les seules choses qui ont encore un peu d'importance. Tout le reste n'est que spectacle et mise en scène.

Aux yeux du public, je suis Alfons Haselrieder, un noble trop occupé à gérer son domaine et ses affaires pour participer à la vie public. En réalité, je ne suis qu'un vieil homme brisé par une sorcière. Qu'elle brûle en enfer ! Qu'ils y brûlent tous. Corona ne s'en portera que mieux et moi aussi. Moi aussi... ce jour-là, je n'aurais plus besoin de boire pour oublier que ni cet enfant, ni ce  bonheur conjugal ne seront jamais les miens. Jamais.


★  ... et mettre fin au mystère ! ★
★ Prénom ou pseudo : Aïda
★ J'ai connu le forum sur : Une recherche PRD
★ Dans la vie, j'aime : Beaucoup de choses mais surtout manger et mes chats. Mais pas manger mes chats hein....
★ Team Pascal ou team Maximus ? Maximums bien entendu !  Omg1
★ Remarques sur le forum : Il est super joli, très doux, et complètement original !  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Dim 22 Oct - 21:24

Haaa Haaa Haaa Haaa Haaa Haaa Haaa Haaa Haaa Haaa Haaa Haaa

J'ÉTAIS TELLEMENT PAS PRÊTE. Heart1 Dance Mais je suis super contente de voir mon scénario priiiis. Olalalala. In love J'ai déjà hâte de pouvoir rp avec toi. Snif Coeur Love
Revenir en haut Aller en bas
Habitant de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 297
INSCRIPTION : 05/09/2017
AVATAR : Lee Pace


STATUT : Célibataire
CAMP : Neutre
MÉTIER : Scieur de bois
HUMEUR : Difficile


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Lun 23 Oct - 18:26

C'est trop cool de voir la famille s'agrandir ! Bienvenue sur le forum beau-papa Moustache
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ~ supermodératrice
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 618
INSCRIPTION : 28/08/2017
AVATAR : Simone Simons


STATUT : Célibataire, éperdument amoureuse d'Hadrian mais ne supporte qu'il me rejette.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Ambassadrice d'Arendelle à Corona. Je suis la filleule de la Reine d'Arendelle. Je suis venue voir si les liens entre Arendelle et Corona peuvent être renouvelés, mais j'en doute . Je suis Noble et je suis une Sorcière. Une Maîtresse de l'Air
HUMEUR : J'ai peur pour moi et ceux que j'aime.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Pouvoir principal: Contrôle de l'Air. Maîtrise totale. Je suis capable de créer des tempêtes, des tornades et des vents violents. Je peux changer le temps. Je suis devenue une Maîtresse de l'Air

Pouvoir secondaire: Bouclier d'air. Je peux me protéger contre toute attaque physique pendant quelques instants. Il me permet de projeter un individu sur plusieurs mètres, me permettant de m'enfuir.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Je suis perplexe. Pourquoi elle s'est enfuie? L'a t-on kidnappé? Moi je le pense. J'ignore ce qu'il lui arrive, mais cela ne sent pas bon du tout.

Alors que le festival touche à sa fin, nous les Sorciers sommes en danger et j'ai très peur. J'ai peur pour Hadrian et les miens.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Lun 23 Oct - 21:02

Bienvenue parmi nous. Contente de ta venue. Bon courage pour le reste de ta fiche.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


SIMONE THE WIND WITCH


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Lun 23 Oct - 22:15

HAN LE PAPA D'EIDEEEEEL Haaa

Bienvenu parmi nous et bon courage pour ta fiche =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Mar 24 Oct - 11:47

Bienvenue ici  Heart2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Mer 25 Oct - 20:22

Merciiiii tout le monde ! Coeur


Eidel Zuckerman a écrit:
J'ai déjà hâte de pouvoir rp avec toi.

Et moi donc ! Snif

@Oz Wiesemann a écrit:
C'est trop cool de voir la famille s'agrandir ! Bienvenue sur le forum beau-papa Moustache

Comment ça beau-papa ? Qui t'as donné l'autorisation gamin ?! Mais!

Ma fiche avance doucement mais sûrement. J'essaie de la finir demain ^^
Revenir en haut Aller en bas
STAFF ~ administratrice
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 1178
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Adelaide Kane


STATUT : Bientôt mariée, c'est du moins ce que souhaiterait son père. Mais Ella n'a pas l'intention de se faire passer la bague au doigt de si tôt !
CAMP : Neutre
MÉTIER : Elle fait partie d'une des familles les plus nobles du royaume, elle ne travaille pas, voyons !
HUMEUR : Changeante. Elle peut se montrer charmante comme détestable selon son bon vouloir.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Ellerina est capable de produire des flammes dans le creux de sa main et de les projeter autour d'elle. Lorsqu'elle se concentre, elle peut aussi agrandir un feu qui brûle déjà ou les flammes des bougies.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle ne portait pas Eleanora dans son cœur mais la disparition de cette dernière l'inquiète tout de même. Maintenant que la sécurité du royaume est à nouveau menacée, Ellerina redoute une seconde Purge.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Jeu 26 Oct - 15:03

Avec du retard, je te souhaite la bienvenue parmi nous Cat2 Cat3 Hug Gromp
Merci beaucoup de ton inscription, ainsi que d'avoir pris ce super scénario Unicorn

Bon courage pour terminer ta fiche, et n'hésite pas à me contacter si tu as besoin de quoi que ce soit In love

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


She has the mindset of a queen and the heart of a warrior. She is everything all at once and too much for anyone who doesn't deserve her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Jeu 26 Oct - 20:14

Merciiii ! Heart1

Je pense avoir terminé, si ça va à Eidel ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Jeu 26 Oct - 20:16

.... Cat5
Mon pauvre papounet. Cry
Bien sûr que ca me va, c’est juste parfaitement parfait. Heart2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Jeu 26 Oct - 20:42

Oooh ! Je suis vraiment contente que ça te plaise, merci Shy Coeur

T'inquiète pas, tu plaindras moins ton papounet quand il approuvera le meurtre de tes potes sorcier(e)s Miam

/me sort
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Jeu 26 Oct - 20:45

Mdr
J’allais justement dire « au moins Alfons sera content d’apprendre que Liebe a été brûlée vive » Arrow

Stp les laisse pas me brûler. Cry Cry
Revenir en haut Aller en bas
STAFF ~ supermodératrice
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 432
INSCRIPTION : 31/08/2017
AVATAR : katie mcgrath.


STATUT : mariée à un descendant de Amish DunBroch, frère de Merida; enfant du royaume voisin et émissaire à la cour de Corona.
CAMP : Neutre
MÉTIER : suivante et cousine de la princesse Eleonora.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Ven 27 Oct - 10:50

HANNNNNN j'arrive en retard mais J'ADOREEEEEERUH Gimme
Papa de Eidel d'amour OMG !
bienvenue par-minou joli coeur Gentleman

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Awaken from a quiet sleep. Hear the whispering of the wind. Awaken as the silence grows in the solitude of the night. Darkness spreads through all the land and your weary eyes open silently. Sunsets have forsaken all and must open their eyes now. — Asja Kadric.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ~ administratrice
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 1178
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Adelaide Kane


STATUT : Bientôt mariée, c'est du moins ce que souhaiterait son père. Mais Ella n'a pas l'intention de se faire passer la bague au doigt de si tôt !
CAMP : Neutre
MÉTIER : Elle fait partie d'une des familles les plus nobles du royaume, elle ne travaille pas, voyons !
HUMEUR : Changeante. Elle peut se montrer charmante comme détestable selon son bon vouloir.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Ellerina est capable de produire des flammes dans le creux de sa main et de les projeter autour d'elle. Lorsqu'elle se concentre, elle peut aussi agrandir un feu qui brûle déjà ou les flammes des bougies.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle ne portait pas Eleanora dans son cœur mais la disparition de cette dernière l'inquiète tout de même. Maintenant que la sécurité du royaume est à nouveau menacée, Ellerina redoute une seconde Purge.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   Ven 27 Oct - 17:53

Quel personnage Shocked I love you J'aime beaucoup le point de vue que tu as adopté dans ta narration, et bien sûr, j'ai hâte de voir les retrouvailles entre Alfons et Eidel Moustache Miam
Je valide bien entendu ta fiche et te souhaite un excellent jeu parmi nous  Heart1  Haaa

Je t'invite aussi à aller créer ta fiche de liens dans ce sujet. Pour commencer le rp, je t'invite à aller jeter un coup d'oeil à la boîte à idées, elle te permet de trouver des partenaires de rp assez facilement Heart2 Heart1 Haaa

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


She has the mindset of a queen and the heart of a warrior. She is everything all at once and too much for anyone who doesn't deserve her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alfons Haselrieder ~ De l'amour, il fallait bien payer le prix....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « L’amour fantasmé vaut bien mieux que l’amour vécu. Ne pas passer à l’acte, c’est très excitant. »
» Fallait bien que ça arrive un jour...^^
» L'amour est un bien étrange sentiment et tu l'as compris.
» Il fallait bien qu'on en parle [Livre I - Terminé]
» Il fallait bien la revoir un jour... [PV Beauty]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lumières de Corona ::  Je veux entrer dans la danse ! :: ★ Les archives du royaume :: ★ Les fiches archivées-
Sauter vers:  


Corona est de retour !
N'oubliez pas de vous recenser si vous souhaitez rester parmi nous.


Aidez nous à faire grandir le forum en laissant un message sur Bazzart ou sur PRD. Merci par avance !