Un royaume en dérive, un conflit entre humains et sorciers et une disparition mystérieuse. Trouverez-vous votre place à Corona ?
 

Partagez | 
 

 LA RÉVOLTE ★ sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu suprême
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 29/09/2016
AVATAR : Pascalou le relou


STATUT : Marié au suspense et aux rebondissements.
CAMP : Neutre
MÉTIER : Il est spécialiste dans l'art d'embêter les habitants de Corona.
HUMEUR : Très bonne. Lorsque tout va mal, le Destin est très content.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Il a la capacité d'intervenir dans les rps pour pimenter un peu la vie des habitants du royaume. Il paraît aussi qu'il a un sens de l'humour un peu particulier...
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : C'était son destin. Blague à part, vous ne pensez tout de même pas que le Destin va vous révéler ce qui est arrivé à la princesse, non ? Allez, on se remue et on part soi-même chercher des réponses et plus vite que ça !


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Ven 13 Oct - 16:51

Chapitre 2 : le coupable idéal
Sujet n°2 - La révolte
La colère grondait déjà depuis plusieurs semaines, à cause des évènements du festival des Lumières. Quelques personnes avaient été blessées à cause de l’incendie ou du mouvement de foule et certains habitants étaient furieux envers les sorciers, presque menaçants...

★ Synopsis ★
☆ Tandis que les habitants du village se préparaient à rejoindre Corona pour assister au discours du premier ministre, une foule se forma autour de la grande ferme où les paysans gardaient précieusement leur récolte estivale. Elle représentait en effet une source de revenus importante et devait être protégée. Ce matin-là cependant, les paysans l’avaient découverte complètement ravagée : une grande partie des récoltes avait disparue et certains outils avaient été abimés. Très vite, la nouvelle se propagea dans le petit village et bientôt, les gens sortirent de chez eux pour constater les dégâts par eux-même et se regroupèrent au centre du village, à côté de la fosse du jugement. « J'suis sûr que c'est encore la faute de ces maudits sorciers ! » grogna un paysan, l'air très énervé. Il brandissait une fourche à la main et la tendit en direction d'un groupe de femmes parmi lesquelles se trouvaient Eidel, Lorelei et Lena. « J'ai pas raison ? Hein ? » ajouta-t-il en prenant à partie Oz et Louison qui passaient par là. « On sait tous qu'y en a plein qui pratiquent la magie à Corona mais personne n'fait rien ! » Son regard se posa sur Hazel, puis sur Mareena. « Moi j'dis qu'on devrait se débarrasser d'eux  comme au bon vieux temps... si vous voyez c'que j'veux dire, héhé... » Un ricanement s'échappa de sa bouche et d'autres habitants hochèrent la tête, approuvant ce que l'homme venait de dire. « T'es pas d'accord avec moi, mon gars ? Tu crois pas qu'on devrait toutes les brûler, ces foutues sorcières ? » lança-t-il en direction d'Aiden, afin de s'assurer qu'il avait l'adhésion de tout le monde.

Pour le moment, tout le monde restait (plus ou moins) civilisé mais la tension montait au village. Les habitants se dévisageaient avec méfiance et à la moindre parole de travers, une bagarre générale risquait d'éclater en plein jour...

Le sujet commence au moment où ce charmant paysan prend la parole et commence à accuser les sorciers d'avoir dérobé la récolte de l'année. Et vous, que ferez-vous ? Êtes-vous d'accord avec les accusations de cet homme ou pensez-vous que jeter la faute sur les sorciers est injuste ? Tenterez-vous de calmer la situation ou bien prendrez-vous les armes comme ces habitants en colère ? L'issue du sujet ne dépend que de vous ! Bon jeu à tous et à toutes  Haaa  Heart1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lightsofcorona.forumactif.com
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 53
INSCRIPTION : 17/09/2017
AVATAR : Alicia Vikander


STATUT : Depuis Jean-Martin, je n'ai eu personne dans ma vie ! Erika est ma priorité
CAMP : Neutre
MÉTIER : Je suis mère au foyer et couturière à mes heures perdues pour aider Oz comme je peux
HUMEUR : Joyeuse


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Lun 16 Oct - 21:31

Chapitre 2 : le coupable idéal
Sujet n°2 - La révolte
La colère grondait déjà depuis plusieurs semaines, à cause des évènements du festival des Lumières. Quelques personnes avaient été blessées à cause de l’incendie ou du mouvement de foule et certains habitants étaient furieux envers les sorciers, presque menaçants...


Après des négociations difficiles, après des regards de chiens battus et moult autres choses, j'avais finalement réussi à convaincre Eidel de m'accompagner pour écouter le discours du premier ministre. Pour l'occasion j'avais réussi à laisser Erika à une voisine qui n'avait pas envie d'écouter toutes ces bêtises. Heureusement d'ailleurs. Parce que pendant le discours je m'attendais à beaucoup de choses, mais certainement pas à voir la moitié des récoltes des paysans disparues. Je ne savais quoi pensait de tout cela et pourtant je sentais la colère bouillonner en moi parce que je savais le raccourci qu'allait prendre les gens. Oz était également présent. Nous étions à des endroits opposé, mais quand nos regards avaient réussi à se croiser, j'avais compris le message qu'il essayait de me faire passer. Son regard me disait de me tenir tranquille et de ne surtout pas attirer l'attention sur nous. Je ne voulais pas qu'Eidel puisse avoir des ennuis, ni son amie d'ailleurs. « J'suis sûr que c'est encore la faute de ces maudits sorciers ! » S'il brandissait encore une fois sa fourche sur nous, il allait se la prendre dans la figure. Sur mon bras, je sentais la main d'Eidel. « Tu avais raison, c'était une mauvaise idée de venir ici » Je regardais ma meilleure amie et priais pour que la tension n'augmente pas d'un cran, mais c'était peine perdue avec ce gars qui pensait détenir la vérité absolue. Pour lui ça serait mieux si on pouvait brûler les sorcières. Pourtant j'étais sûre qu'il ne serait pas en trouver une seule tellement il avait l'air andouille. « Non mais c'est lui qu'on devrait brûler avec ses idées à la con » Techniquement j'étais censé être neutre sur le sujet, mais mon coeur et ma raison était dédié à Eidel. Elle était sorcière et ma meilleure amie. Mon choix était donc vite fait. Bien malgré moi, ma voix se faisait plus forte que ce que j'aurai voulu et les gens autour de moi pouvait clairement m'entendre. « On a aucune preuve que les sorciers aient pu faire ça. Qui nous dit que c'est eux ? Peut-être que c'est tout simplement des gamins trop peureux pour l'avouer et qui sont content de faire porter le chapeau à d'autre » Ce qui m'énervait le plus en fait, c'était de voir que les gens étaient prêt à être d'accord avec ce gars juste parce qu'il criait plus fort que les autres. Même s'il m'avait entendu, même si j'avais parlé beaucoup trop fort, je n'avais pas envie de m'attirer des ennuis
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 545
INSCRIPTION : 13/09/2017
AVATAR : Jenna Coleman


STATUT : Célibataire.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Apothicaire.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Contrôle de la flore (complètement développé): d'un simple contact, Eidel a la possibilité d'accélérer la pousse ou le déclin d'une plante. Faire pousser des fleurs en plein hiver n'est pas un souci. User des racines ou branches des arbres est un jeu d'enfant. Du bout d'un doigt, elle fait se plier la flore à ses envies.

Transmission des blessures (en cours de dvp) : en posant sa main sur une blessure, Eidel peut la soigner ou plutôt, la "transmettre" à sa propre personne. Pour l'instant, elle ne peut agir que sur des petites blessures, bénignes, mais sur le long terme elle sera capable de soigner des blessures externes comme internes. Son don est, bien évidemment, extrêmement dangereux.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Jeu 19 Oct - 18:30

The trench is dug within our hearts
Intrigue

Eidel ne voulait pas suivre Lena au discours du premier ministre. La sorcière voulait rester le plus loin possible de tout ça, des ennuis et éviter de se faire remarquer. Depuis l’incident lors de la fête des Lumières, le climat entre humains et sorciers est largement plus tendu… C’est tout juste si la petite brune ose mettre un pied dans le village, lorsqu’elle le fait c’est toujours avec une boule dans l’estomac et une pression écrasante. Pourtant l’apothicaire a fini par se laisser convaincre, elle ne peut refuser quoi que ce soit à sa plus chère amie… Elle est à peu près certaine qu’il mettra tous les maux possibles et imaginables sur le dos de ses semblables… Combien de temps encore avant qu’une prochaine Purge ne fasse des ravages ? Serait-elle plus meurtrière encore que la première ? Rien que d’y penser, la jeune femme a des frissons qui parcourent tout son corps. Ce qu’elle est bien mieux dans sa forêt, loin de tous ceux qui peuvent lui vouloir du mal, à vivre en paix ! Mais elle craint que cette paix ne puisse pas durer… Faudra-t-il qu’elle s’enfuie ? Tant de questions qui tournent dans sa tête mais qui ne trouvent pas de réponses…
Une foule. La jeune femme se crispe, attrape le bras de Lena afin de le serrer. Et si ils faisaient demi-tour ? Ne serait-ce pas mieux ? Eidel cherche du regard Oz, elle aurait plus envie de se cacher derrière lui plutôt que de faire face aux paysans en colère. Cette fourche que l’un d’entre eux tient… Qu’est-ce qui l’empêche de la planter dans n’importe quelle personne ici présente ? La tension est palpable, beaucoup trop palpable. Ses yeux se baissent, elle s’enfonce dans sa cape rouge avec l’envie de se faire oublier. Pourtant la voix de sa meilleure amie lui parvient, elle l’attire vers l’arrière.

« Lena, je t’en prie ne dis plus rien. Murmure Eidel. Tu vas t’attirer des ennuis et cela n’en vaut pas la peine. »

Pourvu que son amie soit raisonnable ! Pourvu qu’ils puissent partir avant que les esprits ne s’échauffent trop et que ça tourne mal. Car vu comment c’est parti, il est certain que rien ne va bien se passer..

Made by Neon Demon

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 15/09/2017
AVATAR : Christina Hendricks


STATUT : Mariée, mais n'étant pas sûre d'où se trouve son mari
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Chanteuse/Danseuse dans un cabaret
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Pouvoir primaire: Contrôle de l'air. Brise ou véritable bourrasque, l'air est son allié à sa guise, et il peut même la porter sur de courtes distances.

Pouvoir secondaire: En choisissant avec soin ses mots et laissant l'air les porter dans l'oreille de celui ou celle qui sera sa victime, elle peut hypnotiser cette personne et en faire sa marionnette.

Chant/Danse: Ayant grandie dans une troupe itinérante, elle a appris depuis ses six ans à danser et chanter, bien que ne pratiquant cette activité que depuis sa puberté, quand sa voix a perdue cette nuance encore trop enfantine.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle sait que ça va leur retomber dessus, à eux les sorciers, que les humains vont encore créer une véritable révolution pour se débarrasser des sorciers, une seconde purge, mais cette fois, elle ne se laissera pas faire. La première fois, sa famille lui a joué un sale tour pour la sauver, mais pas cette fois, non, cette fois elle ira se battre et se défendre contre les humains.

La princesse? Ma foi, c'est pas le rôle d'une princesse de se faire enlever de façon à se faire sauver par son prince charmant?


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Sam 21 Oct - 21:32

Le coupable idéal
Après ce qu’il s’était passé durant la fête du village, tu ne t’étonnes pas que le premier ministre veuille rassurer la population à l’aide d’un discours. Tu te doutes très fortement de ce qu’il va annoncer, de ce que ces mots vont engendrer dans le cœur des autres habitants de Corona, de ceux qui ne sont pas de l’engeance maudite que sont les sorciers à leurs yeux. Pour autant, tu pourrais avoir une surprise et tu te décides à aller voir ce qu’il en est, juste au cas où. Tu doutes d’avoir vraiment une surprise mais qui ne tente rien n’a rien comme on dit.

Tu fais chemin vers l’endroit où se tiendra l’apparition du premier ministre, croisant Eidel et Lena en chemin. Tu les salue rapidement mais tu ne comptes pas les embêter, tu sais qu’elles sont très amies, et tu n’as pas à t’immiscer dans ce genre de conversations. Pourtant, vous vous arrêter toutes les trois quand vous croiser une foule qui n’a pas lieu d’être. La raison de cet attroupement est clair et même toi tu sens ce qui va arriver. Une accusation sans preuves, sans vergogne des tiens, comme toujours quand quelque chose de louche (la disparition d’une partie des récoltes et la détérioration des outils est une chose qui entre dans cette catégorie sans aucun doute possible) arrive dans la région si ce n’est le pays. Comment peut-on être aussi obtus ?

Les mots n’attendent pas plus pour tomber et tu laisses ton regard, qui tente de rester neutre (et surtout bleu), passer à travers la foule, avant de se poser sur celui qui parle, tendant une fourche vers vous et d’autres. Tu relèves les yeux pour voir qui il désigne et repère Faustus dans la foule. Le soulagement qui te prend aux tripes. Quoi qu’il arrive aujourd’hui, vous serez ensemble, quoi qu’il arrive. Pourtant, quand il parle de brûler, si pas en ces termes, son message est très bien passé, et tu fais un pas en avant, te plaçant devant Eidel et Lena, les bras légèrement tendu sur tes côtés pour leur faire comprendre de rester derrière toi. Tu les entends, et tu comprends la peur d’Eidel, quelque part, toi aussi tu la ressent, au plus profond de toi, même si les idées que tu as depuis des années, présentes depuis bien longtemps avant que Faustus n’arrive pour les aider à grandir et à se renforcer, t’empêche d’ouvertement le montrer. Tu prends alors la parole, d’une voix calme et amicale, hésitant un instant à user de ton second don pour les persuader que tu as raison, mais si jamais il y a la moindre personne que tu ne contrôles pas, le résultat pourrait être pire.

"Je ne sais pas, ces récoltes étaient pour toute la ville, je doute que même les sorciers soient assez fous pour risquer de se retrouver sans nourriture durant cet hiver qui s’annonce…Peut-être des voleurs de grand chemins ?"

Tu ne tentes pas de rejeter la faute sur quelqu’un du village, ni d’accuser qui que ce soit de complot et de coup-monté, non, tu veux dégoupiller la situation en premier lieu, pour calmer la colère que tu sens frémir chez ces quelques villageois mécontents, tout en protégeant les deux jeunes filles derrière toi.
avengedinchains

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


It's like a dark paradise
All my friends ask me why I stay strong. Tell 'em when you find true love it lives on. And there's no remedy for memory. Your face is like a melody, it won't leave my head. Your soul is haunting me and telling me that everything is fine. No one compares to you. I'm scared that you won't be waiting on the other side (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 273
INSCRIPTION : 05/09/2017
AVATAR : Lee Pace


STATUT : Célibataire
CAMP : Neutre
MÉTIER : Scieur de bois
HUMEUR : Maussade


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Mar 24 Oct - 16:22


Voilà l'homme tout entier, s'en prenant à sa chaussure alors que c'est son pied le coupable.

Ce matin, je suis en retard. Il me fallait finir un travail urgent avant de pouvoir rejoindre le reste du village pour le discours du Premier Ministre. Si je n’aime ni le personnage, ni ses méthodes, il me paraît tout de même important d’écouter ce qu’il a à dire. Au moins pour savoir si quelque chose va nous tomber sur la tête. Il est de notoriété publique que l’homme ne porte pas les sorciers dans son cœur, et je crois qu’il est important que la population puisse les défendre. J’ai des amis parmi les sorciers, et je pense qu’il faut empêcher qu’une nouvelle Purge ait lieu. Alors rapidement, je me dirige vers Corona.

Pourtant, un attroupement attire mon regard avant que je ne rejoigne la ville. Une foule se masse autour sur la place du village. Curieux, je m’approche doucement. Des éclats de voix me parviennent, alors je m’approche encore. Que se passe-t-il ? Parmi les têtes, je reconnais rapidement celles de Lena et Eidel. Il me semblait pourtant qu’elles allaient voir le discours du Premier Ministre, elles aussi.

Décidé donc à rester pour essayer de comprendre ce qui se passe, je me tourne vers la jeune femme à côté de moi pour le lui demander. « Qu’est-ce qui se passe ?? » Je pose la question, mais en faisant un peu plus attention, je comprends qu’il s’agit encore une fois d’un problème concernant les sorciers. L’homme qui a pris la tête du rassemblement prend à partie Eidel et Lena, et instantanément je serre les dents. La tension est palpable et je trouve que je suis un peu trop loin d’elles.

Finalement, l’homme à la fourche se tourne dans ma direction, cherchant le soutien de tous les côtés. Je vois des têtes se hocher, des gens exprimer leur approbation. Et au milieu de la foule, une voix bien familière me parvient. Lena n’est pas le genre à se taire, et si je l’entends d’où je suis, je suis sûr que tout le monde a bien pu profiter de son avis. C’est ce qui me décide à essayer de la rejoindre, elle et Eidel. Si elles ont des ennuis, il faudra bien me passer sur le corps avant de les toucher.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 68
INSCRIPTION : 23/09/2017
AVATAR : emily rudd


CAMP : Du côté des humains
MÉTIER : vendeuse dans une petite boutique de botanique du quartier commerçant
COMPÉTENCES / POUVOIRS : ♯ elle connait grâce à son travail les propriétés de diverses plantes du royaume, ainsi que leurs attributs ♯ elle s'entraîne pour devenir chevalier et possède une épée, mais manque d'entraînement ♯ elle vit seule, c'est une jeune femme responsable et très autonome ♯ ses passions sont la cuisine, l'escrime, la lecture et le jardinage
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : c'est tout à fait possible que ce soit eux les responsables, après tout...


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Mer 25 Oct - 1:26


la révolte
sujet commun

Louison avait toujours gardé de très bons souvenirs de la Fête des Lumières. Elle était toujours au rendez-vous, comme chaque habitant du royaume, dans les rues de son quartier, prête à lancer sa lumière. Elle adorait observer ces lueurs, illuminant et recouvrant pleinement le vague de la nuit. Malheureusement, ce qui recouvrit le ciel cette année n’était rien d’autres que des flammes, et la joie ambiante des habitants ont laissés place à la panique et à l’inquiétude. Le Premier Ministre en personne devait faire un discours devant le royaume entier aujourd’hui. Parmi les voisins de Louison, ou des autres habitants, un mot revenait énormément dans leur bouche : « sorcier ». Comme quoi, c’était eux qui seraient responsables de ce qu’il s’était passé ce soir là... Comme le précédent, il y a maintenant une décennie, d’ailleurs. Louison était forcément inquiète de ce qui allait se passer, et elle souhaitait savoir ce qui allait se passer ensuite.

Elle enfila son manteau, et en sortant de chez elle, elle remarqua l’agitation dans les rues. Comme prévu, beaucoup de personnes désiraient assister au discours du Premier Ministre. Elle n’avait cependant pas prévu de faire face à un attroupement qui l’empêchait de continuer son chemin, en passant par la ferme et la fosse au jugement ; visiblement, quelqu’un avait envie de faire son propre discours à sa sauce. Lorsque qu’elle entendit parler des récoltes qui avaient disparues, ça l’interpella assez pour savoir ce qu’il se passait. Un homme, visiblement très remonté, attisait l’attention de la foule en portant la faute sur les sorciers, car après tout, il en fallait bien un pour commencer. Elle sursauta quand, dans son dialogue, l’homme pointa la fourche vers différentes personnes pour chercher l’approbation de ses dires, la jeune femme incluse. Que devait-elle penser de tout ça ? Est-ce qu’elle pensait que c’était les sorciers qui étaient responsables de l’incendie de la Fête des Lumières ? Probablement. Est-ce qu’elle pensait que les sorciers pouvaient également être responsables du vol des récoltes ? Probablement. Mais n’étais-ce pas trop simple de les accuser directement ? Tandis que des personnes autour d’elles hochaient la tête en accord avec le paysan, d’autres préféraient le contredire, comme une jeune femme blonde qui se trouvait à côté d’elle. Louison ne préféra rien dire, et recula même de la scène lentement, préférant rester à l’écart du débat avant qu’il ne dégénère. Elle était pragmatique et rationnelle, et porter l’accusation sur les sorciers ne ferait qu’empirer les choses, à coup sûr.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

louison hermengard
≈ tell me was it all worth it to watch your kingdom grow, when all the anchors in the ocean haven't sunk this low ≈
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 18
INSCRIPTION : 27/09/2017
AVATAR : Alexandra Daddario


STATUT : Autrefois fiancée, elle espère que ces vœux sont toujours d'actualité.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Apothicaire
COMPÉTENCES / POUVOIRS : - Maîtrise de l'eau (Très correcte)
- Invocation de l'eau présente dans l'environnement (correcte)

Hazel est également capable de se défendre à l'aide de ses poings, d'un bâton ou d'une dague.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Mer 1 Nov - 23:48

Rentrer chez soi est une chose qui peut paraître aisé. Mais pour Hazel, tout semblait étranger et familier à la fois. Sa mémoire avait beau lui être revenue, elle semblait encore déphasée de cette réalité. Ses parents avaient d’abord cru à un auvais tour avant de serrer leur fille chérie dans leurs bras. Elle avait retrouvé sa chambre et avait rapidement appréhendé l’actualité qui animait le Royaume : la fête des lumières qui avait tourné au cauchemar éveillé était dans toutes les bouches. Finalement, son retour se fit sans grand bruit et si certains l’interrogèrent sur son histoire, elle prenait toujours soin de garder pour elle quelques chapitres de la vérité.

Aussi, ce fut presque avec une habitude qui ne l’était plus qu’elle s’avança, en compagnie de bien des membres du royaume, vers la ferme où le ministre allait faire son discours. Des récoltes avaient été volées et les rumeurs se répandaient déjà à travers tout le village. Faisant face au mouvement de foule, Hazel se retrouva rapidement à l’écoute d’un homme qui avait, semblait-il, un coupable tout désigné à ce nouveau malfrat. Les sorciers. Il était si facile de remettre la faute sur une race plutôt que de penser que la leur était corrompue. Hazel s’humecta légèrement les lèvres, essayant de faire abstraction de ce cinglé tandis que certains prenaient la peine de lui répondre. Etrangement, ils n’allaient pas tous dans son sens et le regard de la brune se posa sur la jeune femme qui semblait ouvertement prendre le parti des sorciers. Elle retint l’esquisse d’un sourire.

Mais l’homme continua, alpaguant tous ceux qui se trouvaient autour de lui, finissant par en venir à Hazel elle-même. Son regard azuré croisa celui de ce vieux fou, légèrement fuyant. Elle aurat préféré qu’il l’ignore. Et quand il finit par mentionner la purge devant elle, elle réprima un frisson qui vint naître à la base de sa nuque. Les cris résonnaient encore dans sa tête de cette nuit de folie. De cette nuit barbare durant laquelle le sang avait coulé en abondance sur le pavé. Elle déglutit avec difficulté, serrant les dents. Son corps se tendit sous sa robe grise tandis que l’envie furieuse de faire taire cet imbécile pour de bon lui effleura l’esprit. Elle ne répondit pas, se contentant d’adresser un regard à sa voisine, sa main venant instinctivement se poser sur la gourde qu’elle portait à la ceinture. Si le besoin s’en faisait sentir, si elle devait se défendre, elle savait bien que ses points et ses pieds ne seraient pas suffisants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre parmi les ombres
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 53
INSCRIPTION : 17/09/2017
AVATAR : matthew mcconaughey


STATUT : marié, ou veuf, le sort de sa femme après la Purge étant un mystère complet
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : sorcier renégat, mercenaire, tueur à gage, vagabond, en fonction des jours, de ceux qu'il croise et de son humeur du jour
COMPÉTENCES / POUVOIRS : pouvoir primaire : l'air, son allié et esclave; il peut déclencher des tempêtes comme asphyxier patiemment ses victimes, une technique qui a fini par devenir sa signature.

pouvoir secondaire: amnésie sélective ou complète; explorer les mémoires est son art, et il peut effacer complètement le souvenir d'une personne de la mémoire d'un autre. plus l'être vous est cher et plus l'art est coûteux, et il a déjà poussé l'effort jusqu'à effacer complètement une mémoire. toutefois son esprit s'effrite sous le poids de ceux qu'ils volent, et son pouvoir finira par être sa perte.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : ce n'est qu'un prétexte de plus inventé (ou commis) par les humains pour blâmer les sorciers; qu'espèrent-ils, une seconde purge ? sans doute. ils l'ont déjà fait un fois, une seconde ne les effrayera pas; il est temps de se lever contre cette persécution. les humains les auront pris par surprise une fois; la seconde ne sera pas aussi clémente. la seconde, ils seront prêts, et le sang coulera.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Ven 3 Nov - 0:41

la révolte
Non, mais attendez, vous faites semblant de négocier, tranquille. Pendant ce temps, moi je fais celui qui va pisser, là bas, et quand j'arrive à sa hauteur, tac, je sors ma dague et je l'ouvre en deux par le bas.
L’incendie qui avait ravagé la Fête des Lumières était dans toutes les conversations et dans tous les esprits, insinuant dans le cœur de tous ces bienheureux idiots ce poison silencieux qu’était la peur. S’ils savaient. Ce n’était que l’avant-goût acide de ce qui les attendait, le juste retour de la terreur et de l’horreur qu’ils avaient infligées aux sorciers, dix années plus tôt. En tout état de cause, cette petite grillade improvisée avait créé une chaleureuse ambiance de suspicion générale, et visiblement de désarroi au sein des autorités ; au point de pousser le premier ministre en personne à sortir de sa tanière pour un discours. Faustus aurait aimé être de la partie, mais aller au cœur de Corona à cette heure aurait été se jeter dans la gueule du loup. Sans compter que depuis leurs retrouvailles, et compte-tenu de l’ambiance électrique, il se trouvait incapable de s’éloigner de Lorelei, dix ans de séparation forcée créant chez un homme juste assez de paranoïa pour l’ancrer en un endroit.

Mais il ne fallait de toute évidence pas se rendre jusqu’aux routes pavées de la cité pour trouver les ennuis. La nouvelle s’était répandue comme une traînée de poudre, attirant nombre des locaux à l’écart, autour de cette fosse baptisée du charmant nom de 'fosse du jugement'. Il en aurait presque haussé les yeux au ciel, si un paysan à deux doigts de la crise d’apoplexie d’haranguer ainsi la foule ne brandissait pas une fourche dans toutes les directions. Faustus, jusque-là confondu – du moins autant qu’il pouvait l’être – dans la petite foule rassemblée là, explora l’assemblée du regard… et croisa soudain un regard bleu qu’il ne connaissait que trop bien. Lorelei. Et juste derrière elle, Eidel. Un frisson descendit le long de sa nuque, alors que son regard à présent de glace se posait de nouveau sur le paysan qui, sourd aux protestations de quelques membres de l’assemblée, proposait de revenir aux bonnes vieilles méthodes d’autrefois… brûler les sorcières. Oh, vraiment ?

Brisant brutalement les rangs, il s’avança vers le paysan, lançant d’un ton si calme qu’il en était acide : « Brûler les sorcières, dites-vous ? Mais je croyais que vous les aviez toutes eues, il y a dix ans ? »  Empoignant la fourche en haut du manche pour l’écarter, il tordit dans le même temps le poignet de sa propriétaire à un angle visiblement inconfortable ; et quand enfin l’idiot se vit forcé de lâcher l’outil pour ne pas y perdre un cartilage, Faustus réprima l’envie brûlante de lui faire avaler en commençant par la partie pointue, et se contenta de répondre, son calme apparent masquant à peine l’avertissement dans sa voix : « Allons, allons, l’ami, un peu de calme... à force d’agiter ainsi votre outil, vous finiriez par blesser quelqu’un, mh ? »



code by bat'phanie

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○



gone with the wind
Undisclosed Desires You trick your lovers that you're wicked and divine. You may be a sinner, but your innocence is mine. I want to reconcile the violence in your heart. I want to recognise your beauty's not just a mask. I want to exorcise the demons from your past. I want to satisfy the undisclosed desires in your heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu suprême
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 29/09/2016
AVATAR : Pascalou le relou


STATUT : Marié au suspense et aux rebondissements.
CAMP : Neutre
MÉTIER : Il est spécialiste dans l'art d'embêter les habitants de Corona.
HUMEUR : Très bonne. Lorsque tout va mal, le Destin est très content.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Il a la capacité d'intervenir dans les rps pour pimenter un peu la vie des habitants du royaume. Il paraît aussi qu'il a un sens de l'humour un peu particulier...
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : C'était son destin. Blague à part, vous ne pensez tout de même pas que le Destin va vous révéler ce qui est arrivé à la princesse, non ? Allez, on se remue et on part soi-même chercher des réponses et plus vite que ça !


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Ven 17 Nov - 14:59


★ Intervention du Destin ★
Le paysan restait campé sur ses positions malgré les interventions des femmes qu'il avait interpellées. « Des gamins ne s'raient pas capables de faire un truc pareil ! Ça s'voit bien que c'est la faute des sorciers, y a qu'eux pour faire disparaître comme ça toute une année de récolte ! » répondit-il à Lena, avant de jeter un regard méprisant à Lorelei. « Z'avez jamais entendu parler des sorciers qui mangent de la chair humaine ? Ils ont pas besoin de nourriture, tant qu'ils ont des humains à portée d'main ! » glapit-il, les yeux exorbités. Autour de lui, la foule semblait perplexe : il y avait parfois des rumeurs qui circulaient à propos d'orgies organisées par des sorciers malveillants mais personne n'y croyait réellement. Ce paysan, en revanche, prenait ces allégations très au sérieux.

Il fut cependant interrompu par Faustus et fut alors forcé de lâcher sa fourche qui tomba sur le sol dans un bruit sourd. « Héééé mais ça va pas ou quoi mon gars ? » Il se massa le poignet d'un air furieux tandis que la foule devint soudain plus menaçante. L'intervention de Faustus avait agacé les amis et collègues du paysan en colère : l'un d'eux attrapa brutalement Eidel par le poignet et la tira vers lui. « Elle ! Elle c'est une sorcière, j'le sais ! Elle fait des trucs bizarres avec les plantes, j'la vois des fois dans la forêt ! Si ça se trouve, elle veut jeter un sort au village... On d'vrait l'amener au palais pour qu'elle soit jugée !  » « Et elle... Elle aussi, c'est une sorcière, elle s'occupe aussi des plantes, elle est de mèche avec l'autre, c'est sûr ! » ajouta le premier paysan, qui ne quittait pas Faustus du regard, mais s'empressa d'accuser Louison qui restait jusque-là silencieuse.

Les accusations des deux hommes avaient jeté un froid sur l'assemblée. Chacun dévisageait son voisin d'un regard mauvais, en se demandant qui était sorcier et qui ne l'était pas. Quelques hommes sortirent des lames de leurs poches, prêts à s'en servir si quelqu'un tentait de s'enfuir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lightsofcorona.forumactif.com
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 545
INSCRIPTION : 13/09/2017
AVATAR : Jenna Coleman


STATUT : Célibataire.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Apothicaire.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Contrôle de la flore (complètement développé): d'un simple contact, Eidel a la possibilité d'accélérer la pousse ou le déclin d'une plante. Faire pousser des fleurs en plein hiver n'est pas un souci. User des racines ou branches des arbres est un jeu d'enfant. Du bout d'un doigt, elle fait se plier la flore à ses envies.

Transmission des blessures (en cours de dvp) : en posant sa main sur une blessure, Eidel peut la soigner ou plutôt, la "transmettre" à sa propre personne. Pour l'instant, elle ne peut agir que sur des petites blessures, bénignes, mais sur le long terme elle sera capable de soigner des blessures externes comme internes. Son don est, bien évidemment, extrêmement dangereux.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Ven 17 Nov - 18:52

The trench is dug within our hearts
Intrigue

Ils sont agressifs, ces villageois. Eidel peut presque les comprendre lorsqu’elle regarde l’état dans lequel est le champ. Comment vont-ils nourrir leurs familles, sans récoltes ? L’hiver s’annonce extrêmement difficile pour le village et ils n’ont pas envie de voir leurs enfants mourir sous leurs yeux. Qui a envie de laisser sa famille mourir de faim ? Personne. Humains comme sorciers. Mais ce besoin de conflit, cette soif d’accuser les sorciers et de les brûler sans même chercher à trouver le véritable coupable… Non cela, la petite brune ne peut pas le comprendre. Elle n’ose pas même regarder l’homme qui lui fait face dans les yeux, de peur qu’il prenne cela pour une provocation alors elle garde le regard résolument baissé et une attitude fermée. Elle a envie de tirer son amie par le bras pour lui intimer de partir, attraper la main de Oz mais ce dernier est bien trop loin à son goût. Elle est un peu bousculée, elle reconnait la silhouette et la chevelure de feu de sa tante qui s’est interposée entre elle et le villageois. La sorcière ignore si elle doit se sentir rassurée… Probablement pas.

Une voix familière fait tourner la tête d’Eidel, Faustus sort des rangs des anonymes pour s’approcher des villageois en colère. La jeune femme se mord les lèvres, tout laisse à présager que ces affrontements verbaux se termineront dans le sang. Les paysans ne laisseront pas les sorciers s’en tirer, pas ce soir. Et que fera la brune ? Elle l’ignore. Elle a juré de ne jamais utiliser ses pouvoirs dans le but de blesser quelqu’un, de faire du mal, elle se l’interdit. La jeune femme va tenter de se retirer lorsqu’une grande main à la peau rugueuse attrape l’un de ses fins poignets. On la tire avec violence, son front se plisse sous une expression de douleur avant que son regard ne s’affole.

« Elle ! Elle c'est une sorcière, j'le sais ! Elle fait des trucs bizarres avec les plantes, j'la vois des fois dans la forêt ! Si ça se trouve, elle veut jeter un sort au village... On d'vrait l'amener au palais pour qu'elle soit jugée ! »

Les grands yeux bruns de l’apothicaire croisent ceux du paysan et elle le reconnait. Sa bouche s’entrouvre, elle tente de retirer son poignet mais il la tient bien trop fermement.

« Je n’ai rien fait de mal, lâchez-moi. J’ai sauvé votre petit dernier de la fièvre, ce n’est certainement pas pour le voir mourir de faim cet hiver. Je fournis à qui en a besoin tous les remèdes et onguents sans jamais rien vous demander en retour. Pourquoi diable voudrais-je jeter un sort sur le village alors que je fais tout pour vous aider ? »

C’est idiot. Incompréhensible pour la jeune femme qui tente encore une fois de se libérer de l’étreinte. Cela n’a pour conséquence que de forcer l’homme à exercer une plus grande pression sur son poignet, accentuant la douleur qui passe comme un éclair dans les prunelles sombres d’Eidel. Elle n’aime pas ça. Elle sait que ses amis ne laisseront probablement pas passer ça… Et que la violence l’emportera, hélas.

« Laissez Louison en paix, elle ne vous a rien fait non plus ! »

Made by Neon Demon

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 78
INSCRIPTION : 15/09/2017
AVATAR : Christina Hendricks


STATUT : Mariée, mais n'étant pas sûre d'où se trouve son mari
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Chanteuse/Danseuse dans un cabaret
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Pouvoir primaire: Contrôle de l'air. Brise ou véritable bourrasque, l'air est son allié à sa guise, et il peut même la porter sur de courtes distances.

Pouvoir secondaire: En choisissant avec soin ses mots et laissant l'air les porter dans l'oreille de celui ou celle qui sera sa victime, elle peut hypnotiser cette personne et en faire sa marionnette.

Chant/Danse: Ayant grandie dans une troupe itinérante, elle a appris depuis ses six ans à danser et chanter, bien que ne pratiquant cette activité que depuis sa puberté, quand sa voix a perdue cette nuance encore trop enfantine.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle sait que ça va leur retomber dessus, à eux les sorciers, que les humains vont encore créer une véritable révolution pour se débarrasser des sorciers, une seconde purge, mais cette fois, elle ne se laissera pas faire. La première fois, sa famille lui a joué un sale tour pour la sauver, mais pas cette fois, non, cette fois elle ira se battre et se défendre contre les humains.

La princesse? Ma foi, c'est pas le rôle d'une princesse de se faire enlever de façon à se faire sauver par son prince charmant?


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Ven 24 Nov - 20:17

Le coupable idéal
Tu le vois, régal, assuré, sortir de la foule pour désarmer (au moins pour le moment) le paysan qui s’amuse à brandir sa fourche dans toutes les directions, incapable de se décider sur une personne en particulier, vous alpaguant tous un à un avec une verve qui t’ennuie autant que t’agace. Pourtant, en cet instant, tu es fière. Fière de pouvoir te dire sa femme. Faustus possède toujours cette aura de dangerosité qui t’as intriguée lors de votre première rencontre, recelant tellement plus en réalité, un homme qui pourrait être roi s’il n’aimait pas tant voir le monde brûler sous le chaos. Un sourire menace de percer sur ton visage, et tu le retiens. Car ce n’est pas le sourire soulagé d’une faible femme soulagée que l’arme soit hors de vue qui veut sortir, mais un sourire dangereux, à la fois amusé et infiniment fier, arrogant dirait certain, sûre de toi répondrais-tu. Depuis vos retrouvailles, vous n’avez pas pu passer beaucoup de temps ensemble mais le retrouver ici et maintenant, dans une situation dans laquelle vous vous êtes déjà retrouvé au moins une fois ou deux quand vous parcouriez les routes sans réel autre but que de voir jusqu’où vous pourriez semer le chaos, cela ravive ce feu qui n’était devenu qu’un pauvre tas de braise presque éteinte en son absence. Parfois tu te demandes pourquoi l’air t’as choisi et non le feu, mais tu t’en fiches bien.

Si ton sourire n’a pas filtré, tes yeux levés aux ciels aux idioties que peut prononcer cet abruti sont quant à eux bien visibles. Manger de la chair humaine ? Eurk, très peu pour toi, tu es sûre, en plus, que la plupart aurait un goût exécrable, même noyé sous des épices. Tu préfères ne rien répondre que de gâcher de l’air pour essayer de le raisonner, il est passé, le temps de la raison chez lui il semblerait. Tu comptais inciter Lena et Eidel à partir sans porter plus d’attention à ces balivernes, quand tu sens ta nièce se faire tirer de derrière toi et ton regard bleu se fait féroce, bien que gardant sa teinte céruléenne avec du mal cependant.

"Ne la touchez pas !"

Quelle erreur vient-il de faire… ? Celle qui risquait fort de lui coûter plus qu’un orgueil blessé. Il déblatère encore des bêtises et tu as envie de l’étrangler, ou de lui arracher le bras, au choix, mais surtout, ta priorité est Eidel. Elle est ta protégée, et jamais tu n’accepteras qu’il lui arrive quelque chose, certainement pas de la part d’un tel individu. Tu lances un regard à Faustus, puis à Oz, ce dernier ayant intérêt à ne pas rester sans rien faire, car si tu sais déjà que tu ne va pas te contenter de paroles, tu as cru comprendre qu’il y avait, ou qu’il y aurait dans le futur, un lien entre lui et Eidel, maintenant est le moment de se prouver envers la seule famille de sang qu’il reste à la jeune femme. Pour ta part, tu t’avances, attrape le bras de l’homme qui tient ta nièce alors que cette dernière finit de se défendre (brillamment avec cela) et serres de toutes tes forces, tes ongles se fichant dans la peau tendre de son avant-bras. Le sang ne perce pas, pas encore, mais il ne doit pas être très confortable pour autant. Tu te serais passée du contact physique, mais pour ce que tu vas faire, tu as besoin de toute son attention sur toi. La douleur est un bon canalyseur, le désir aussi, mais tu ne vas certainement pas jouer de tes charmes pour ce crapaud répugnant. Tu croises le regard du paysan et l’accroche, le retient dans tes griffes. Ta voix est contrôlée, juste à la fréquence dont tu as besoin.

"Relâchez-la."

Une commande, simple, courte, plus fiable qu’un grand discours. L’air porte ces deux mots aux oreilles de ton interlocuteur, chargé de ce pouvoir d’hypnose que tu as fait tien il y a quelques années déjà. Tu le maîtrises peut-être moins bien que l’air, mais tu doutes pouvoir vraiment rater. Quand il s’est exécuté, ce qui passera probablement pour le vœu d’un homme de ne pas courroucer une femme au tempérament comme le tien, tu ramènes prestement Eidel vers toi, te tournant vers elle les yeux à demi-fermé pour cacher tes pupilles rougeoyantes des autres participants de ce congrès impromptu. Ce n’est pas le moment de créer un bain de sang.

"Ca va ? On va rentrer, on a plus rien à faire ici. Tu peux venir chez moi si tu le souhaites, Lena aussi."


Tu voudrais le proposer à Faustus aussi, mais tu te contentes d’emprunter un courant d’air passant par là pour l’envoyer s’enrouler affectueusement autour de la main de ce dernier, avant qu’il ne continue sa route.
avengedinchains

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


It's like a dark paradise
All my friends ask me why I stay strong. Tell 'em when you find true love it lives on. And there's no remedy for memory. Your face is like a melody, it won't leave my head. Your soul is haunting me and telling me that everything is fine. No one compares to you. I'm scared that you won't be waiting on the other side (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitant de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 273
INSCRIPTION : 05/09/2017
AVATAR : Lee Pace


STATUT : Célibataire
CAMP : Neutre
MÉTIER : Scieur de bois
HUMEUR : Maussade


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   Jeu 30 Nov - 0:37


Voilà l'homme tout entier, s'en prenant à sa chaussure alors que c'est son pied le coupable.

En jouant des coudes, je me fraye doucement un chemin à travers la foule qui semble toujours pendue aux lèvres du paysan qui déblatère ses conneries sans jamais faiblir. Je ne voudrais pas qu’il arrive des problèmes à Lena, à Eidel non plus. Heureusement, il y a un homme qui m’offre une diversion en s’occupant d’arracher la fourche des mains de l’imbécile qui se prend pour un juge. Une courte diversion, car la tension qui était déjà palpable monte d’un cran. La violence, toujours la violence. La situation n’aura besoin que d’un minuscule coup de pouce pour dégénérer, et bien sûr, il y en a toujours un pour sortir du lot. C’est Eidel que l’on prend à parti, et alors qu’un homme l’attrape sévèrement par le poignet, j’oublie la délicatesse. C’est de tout mon poids que je pousse les personnes autour de moi pour gagner mon amie. Parce que je n’ai pas besoin de la voir pour imaginer son regard apeuré. Son incompréhension face à tant de bêtise. On accuse une autre femme, on chuchote des menaces. Personne encore n’a osé franchir le pas, dépasser la parole.

Et j’arrive enfin près de Lena alors qu’il est trop tard pour aider Eidel. Une autre s’en est déjà chargé, une rousse au regard menaçant. Face à elle, le paysan qui tenait le poignet de la petite brune n’a pas bronché. Comme effrayé, il laisse partir Eidel et pourtant, il garde cet air mauvais de l’imbécile qui cherche encore le moyen de faire du mal. D’un geste protecteur, j’entoure les épaules de Lena d’un bras. Pour Eidel, je n’ai pas de mots. Un regard seulement, lourd de sens. La puissance de la femme à ses côtés m’intimide presque, et je sais que la petite sorcière n’a pas besoin de mes paroles. Je me contente d’être là, rassurant, prêt à réagir si quelque chose se passe mal à nouveau. Un chêne, comme aurait dit Eidel. Un regard aussi pour la jeune femme qu'elle essayait de défendre, même s'il est peut-être un peu moins concerné. Je ne la connais pas, pourtant en me rangeant du côté d'Eidel, j'ai pris le parti des sorciers, alors s'il faut la défendre elle aussi, je le ferai sans hésiter.

La rousse est effrayante, elle n'en a pas moins raison quand elle affirme qu'il serait préférable de partir. Partir, avant que tous ces gens ne deviennent fous, accablés par la perte des récoltes. Avant qu'ils ne s'en prennent encore aux sorciers, comme il est si facile de rejeter la faute sur les autres. Elle assure à Eidel et Lena qu'elles peuvent venir chez elle, alors c'est naturellement que je réplique. « Je vous accompagne. » Pas que je souhaite m'inviter chez cette femme, je n'y songerais pas, mais par simple crainte qu'elles ne fassent une mauvaise rencontre. Deux bras de plus, ce ne sera pas du luxe face à la bêtise humaine.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: LA RÉVOLTE ★ sujet commun   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA RÉVOLTE ★ sujet commun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lumières de Corona :: Les alentours du royaume :: ★ Le village :: ★ La fosse du jugement-
Sauter vers:  

En ce moment à Corona...
les concours de noël



Aidez nous à faire grandir le forum en laissant un message sur Bazzart ou sur PRD. Merci par avance !