Un royaume en dérive, un conflit entre humains et sorciers et une disparition mystérieuse. Trouverez-vous votre place à Corona ?
 

Partagez | 
 

 BEFORE THE STORM ~ Leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Protecteur de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 931
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Santiago Cabrera


STATUT : Veuf depuis douze ans maintenant.
CAMP : Du côté des humains
MÉTIER : Capitaine de la garde royale, il a longtemps été simple soldat dans l'armée.
HUMEUR : Massacrante, comme d'habitude.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Leader intransigeant et charismatique, il dirige d'une main de fer la garde royale depuis quatre ans. S'il se montre parfois dur avec ses hommes, il sait aussi les respecter et serait prêt à mourir pour eux. Particulièrement habile à l'épée, il est aussi doué pour suivre une piste dans la forêt et est résistant aux conditions climatiques difficiles.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Selon lui, Eleanora a forcément été enlevée par des sorciers qui ont de mauvaises intentions. Il déploie toute son énergie à essayer de la retrouver, puisqu'il a échoué à la protéger.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: BEFORE THE STORM ~ Leo   Jeu 5 Oct - 16:05


We were young and times were easy
But I could see it's not the same
I'm standing here but you don't see me

Au départ, ce n'était qu'une rumeur. Un simple bruit, que l'on murmurait dans les rues de la ville sans vraiment y croire, que l'on répétait parce qu'on n'avait rien d'autre à se mettre sous la dent. Et puis, la rumeur s'était transformée en une annonce officielle et un matin, Mareena avait appris brusquement que l'homme auquel elle avait été fiancé dix ans auparavant allait se marier. Pendant des années, elle avait attendu ce jour, elle s'était préparée à la douleur qui s'ensuivrait mais elle avait cru que son cœur brisé avait eu le temps de se réparer en dix années. Il n'en était rien. Apprendre qu'il allait se marier, c'était comme le perdre une seconde fois après la Purge.
Et soudain, la situation lui sembla insupportable. Elle allait rester là, sans rien faire, à attendre que l'homme qu'elle aimait toujours se marie avec une autre femme ? Elle s'était murée dans le silence, pensant qu'elle serait capable de l'oublier et de tourner la page mais aujourd'hui, ce silence lui apparaissait comme de la lâcheté. Peut-être que lui l'avait oubliée. Peut-être même qu'il ne se souvenait plus des moments tendres qu'ils avaient partagés mais Mareena refusait qu'ils tombent dans l'oubli. Elle devait le voir une dernière fois, le regarder dans les yeux et lui demander si c'était réellement ce qu'il voulait. Et si elle ne retrouvait pas dans son regard l'étincelle qui l'avait charmée autrefois, alors elle partirait pour de bon et rayerait Leopold Stösser de sa vie, elle s'en faisait la promesse.

Pendant toute la matinée, elle échafauda un plan qui lui semblait imparable. Au fond d'elle, Mareena savait que c'était de la folie et qu'elle avait toutes les chances de se faire arrêter mais elle était agitée par un désir si profond de le revoir que plus rien n'avait rien d'importance. Pendant dix ans, elle s'était montrée raisonnable et n'avait jamais cherché à le contacter, quand bien même elle en mourrait d'envie. Alors elle pouvait bien se comporter de manière imprudente pour une seule petite journée ! En quelques heures à peine, elle était redevenue cette adolescente de seize ans, insouciante et naïve, qui rêvait de mariage et d'une famille nombreuse. « C'est complètement fou... » murmura-t-elle en observant son reflet dans son vieux miroir. Vêtue d'une simple robe de toile brune, qui pouvait tout à fait passer pour celle des domestiques travaillant à l'extérieur, et d'un étoffe recouvrant ses cheveux et le haut de son visage, le visage légèrement noirci par la poussière et la saleté, elle était presque méconnaissable. En marchant vite et en gardant la tête baissée, elle pourrait aisément se fondre dans la masse des servantes du palais. Elle ne savait même pas si Leo s'y trouvait à cette heure mais elle espérait au moins pouvoir y trouver des informations sur son mariage imminent. Bien sûr, elle aurait pu attendre d'avoir des nouvelles de la part d'Ymir mais elle ne voulait pas que son amie prenne des risques (surtout qu'elle était déjà étroitement surveillée au château) et surtout, Mareena désirait se rendre elle-même au palais, quitte à trouver Leo dans les bras d'une autre et que cela lui brise définitivement le cœur.

Le trajet jusqu'au palais lui sembla interminable et lorsqu'elle y arriva enfin, elle était essoufflée et son cœur battait à toute allure. C'était parfait : ainsi, elle ressemblerait encore davantage à une domestique éreintée par le travail. Pourtant, elle décida de ne pas tenter le diable et de ne pas passer par la porte principale. Elle connaissait heureusement un passage près des écuries qui permettait de se faufiler dans les jardins sans se faire remarquer : elle se rappelait que les domestiques l'utilisaient souvent pour s'échapper du palais quelques heures sans que personne ne le sache.
Poussant un soupir de soulagement en remarquant que le passage existait toujours, elle s'y engouffra et en quelques minutes, se retrouva au cœur d'un endroit auquel elle n'avait pas mis les pieds depuis dix ans. Soudain submergée par l'émotion, elle resta debout, les bras ballants, se rappelait de tous les moments qu'elle avait passé dans ces jardins avec sa grande sœur. Elle devait se ressaisir pourtant, ou elle risquait de se faire repérer. Elle reprit rapidement ses esprits et longea les écuries, tête baissée, lorsqu'elle heurta brutalement une silhouette. Surprise, elle fit un pas de côté et remit en place le fichu sur sa tête, prête à s'excuser et filer sans demander son reste... avant de reconnaître l'homme qu'elle avait bousculé.
Comme un signe du Destin, le hasard l'avait emmenée sur le trajet de Leo alors qu'il se rendait aux écuries. L'avait-il reconnue ? Elle ne pouvait détacher ses yeux de ce visage qu'elle avait tant admiré autrefois. Il avait un peu vieilli mais son regard restait le même, franc et lumineux. Et, alors qu'elle avait préparé dans sa tête mille phrases assassines, elle ne put prononcer qu'un simple : « Tu n'as pas changé. » Il allait encore lui briser le cœur, elle le savait. Mais lorsqu'il posait les yeux sur elle, Mareena était prête à tout accepter.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

I'll throw away my faith just to keep you safe,
Don't you know you're everything I have ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre parmi les ombres
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 65
INSCRIPTION : 30/09/2017
AVATAR : Max Riemelt


STATUT : Célibataire
CAMP : Neutre
MÉTIER : voleur et vendeur de substances illicites


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: BEFORE THE STORM ~ Leo   Sam 14 Oct - 22:32

 



Before the storm

Mareena & Leo

Because I believe in staring over ... 


C'était la même chose depuis qu'il avait décidé de se plier aux exigences de ses parents, il y a quelques semaines de ça maintenant. Ce sentiment ne semblait pas vouloir partir, c'était comme-ci il était ancré en lui pour l'éternité. Il avait peur qu'il le hante jusqu'à la fin de sa vie. Parce qu'il n'avait pas été assez brave. Pas assez brave pour affronter ses propres sentiments et ses propres peurs. Il semblait revivre le même jour, encore et encore, sans fin. Il ne savait pas comment se sortir de cet état, mais peut-être que le destin l'aiderait ? Il soupira à cette pensée. Qui pouvait encore croire au destin de nos jours ? Le destin, s'il existait vraiment, s'était bien joué de lui dans le passé et continuait encore de jouer avec lui. Il n'arrivait pas à se sortir de la tête cette journée. Cette journée où il avait décidé de faire basculer sa vie à tout jamais. Se plier aux désirs de ses parents avait été le pire choix de toute sa vie — ou l'un des pires choix. Le pire choix étant définitivement le jour où il a laissé Mareena partir … Le jour le plus horrible de sa vie, son coeur c'est déchiré ce jour là, laissant dans sa poitrine un trou béant qu'il cherchait par tous les moyens à combler. Il essayait de se leurrer, mais il savait très bien qu'il ne pourrait jamais se refermer sans elle. C'était aussi simple que cela. Il secoua la tête, il ne devait pas penser à ça, pas maintenant.


Il avait une mission aujourd'hui, le diplomate qu'il était avait été appelé hors du Royaume pour régler une affaire. Il avait sauté sur l'occasion, c'était l'opportunité rêvée pour avoir un moment de calme, de solitude, de paix rien que lui et ses pensées. Il ne devrait pas agir comme ses parents voulaient qu'il agisse, mais il pourrait être enfin lui même et retirer ce costume qu'il porte depuis des semaines sur ses épaules. Depuis qu'ils lui avaient présenté cette fille, et qu'il lui avait fait sa demande de fiançailles, Leopold n'avait en tête qu'une seule chose : revenir en arrière. Il ne voulait pas l'épouser, il ne l'aimait pas — pas vraiment. Comment aurait-il pu l'aimer ? Comment aurait-il pu aimer quelqu'un d'autre que Mareena ? C'était impossible, son coeur tout entier lui était dédier jusqu'à jamais. Il souffla à cette pensée. C'était beaucoup trop pour lui, ça devenait insoutenable ce manque qu'il ressentait en lui. Maintenant dix ans s'étaient écoulés depuis la dernière fois qu'il avait vu son visage, ses yeux… qu'il avait senti son odeur … qu'il avait été heureux.



Depuis ces dix ans il ressentait le poids de la culpabilité. Il se demandait chaque jour depuis ces dix dernières longues années pourquoi il n'avait pas agi. Il en avait eu de maintes fois l'opportunité, mais il n'avait rien fait. Il était resté planté là, à se cacher dans ce Palais qui n'était même pas le sien. Il était devenu un fantôme dans ces murs, prenant la moindre chance de partir loin de ces derniers ne serait-ce que le temps d'une mission. Depuis l'annonce officielle de ses fiançailles avec sa future épouse dans tout le Royaume, il était dans un état second. Comme s'il rêvait, comme s'il était spectateur de sa propre vie. Il n'y croyait toujours pas, comment aurait-il pu ? Son coeur n'était plus là. Son mariage était pourtant prévu pour très bientôt, et il n'avait pas l'intention de faire de remous, alors bien sûr qu'il allait accepter, il serait dans cet état second pour le reste de sa vie.



Le choc fut violent. Il ne s'attendait vraiment pas à ça. Ses pas l'avait mené aux écuries, il avait marché sans réfléchir, il avait fait ce chemin tant de fois qu'il aurait pu le faire les yeux fermés. Ses pensées l'avaient emmené dans un autre monde, un monde pourtant tout aussi réel que ses regrets. Il n'avait pas fait attention aux autres, si bien qu'il n'avait pas pensé à regarder devant lui lorsqu'il marchait. Le choc fut violent autant physiquement que psychologiquement. Il était rentré dans une femme, la faisant trébucher au passage. Instinctivement il avait tendu les bras vers elle pour la rattraper — comme un reflex. Seulement, le tissu qui couvrait sa tête et une partie de son visage tomba, révélant l'identité de la jeune femme. Et ce fut le choc le plus violent qu'il n'ait jamais vécu en dix ans. Il reconnaissait la personne qui lui faisait face. Il avait rêvé cette scène tellement de fois qu'il ne pouvait même pas les compter. Mareena se trouvait là, en face de lui, ses magnifiques yeux planter dans les siens, et il ne pouvait plus bouger. Il était comme paralyséIl avait tellement voulu que ce moment arrive. Et s'il était en train de rêver ? Non, c'était impossible, elle avait l'air plus vieille qu'à l'époque. La vie l'avait vieillie, et il espérait au fond de lui qu'elle n'avait pas été trop dure avec Mareena. Quelque part, au fond de son esprit, quelque chose lui rappela qu'elle était une sorcière, mais il chassa cette pensée d'un geste de la main. Il était planté là, incapable de la lâcher, et il ne voulait pas la lâcher, et si elle disparaissait à nouveau ? Il ne voulait pas la voir repartir. Il ferma les yeux lorsqu'il entendit sa voix. Elle n'avait guère changé elle était toujours là même, le projetant dix ans en arrière en une simple seconde. Allait-il encore une fois tout faire foirer ? Cette pensée le fit rouvrir les yeux. Il ne voulait pas encore tout gâcher. « Mareena … Je… ». Et il s'arrêta. C'était pitoyable de sa part, il le savait. Aussi, il secoua sa tête, se racla la gorge et repris d'une voix claire : « Je suis désolé ». Il dit ces trois mots avec autant de sincérité qu'il le put. Il avait tant rêvé d'une seconde chance. Il savait qu'il se faisait des idées, que si elle était là ce n'était certainement pas pour lui, elle avait très certainement refait sa vie en dix ans. Il se voila la face en pensant qu'elle était peut-être là pour le dissuader de se marier. D'où pensait-il avoir le droit d'espérer quoi que ce soit ? C'était lui qui l'avait en partie rejeté. Il ne devait pas s'attendre à ce qu'elle se jette dans ses bras. Il l'avait bien mérité, après tout. « Tu n'as pas changé non plus… tu sais ». Il avait toujours les mains sur ses bras, aussi afin de ne pas la gêner davantage, il les retira, mais non sans un geste qui ressemblait à une caresse.



… Because I believe in starting over
I can see that your heart is true
I believe in good things coming back to you … 


Songs:
 
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BEFORE THE STORM ~ Leo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» Flame On [Johnny Storm]
» James Storm vs Kofi Kingston
» Drew McIntyre vs James Storm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lumières de Corona :: Je veux entrer dans la danse ! :: ★ Les archives du royaume :: ★ Les rps terminés-
Sauter vers:  

En ce moment à Corona...
les concours de noël



Aidez nous à faire grandir le forum en laissant un message sur Bazzart ou sur PRD. Merci par avance !