Un royaume en dérive, un conflit entre humains et sorciers et une disparition mystérieuse. Trouverez-vous votre place à Corona ?
 

Partagez | 
 

 Pavillon noir, vivement qu'on s'barre [Liesling]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 77
INSCRIPTION : 25/09/2017


CAMP : Du côté des sorciers

MessageSujet: Pavillon noir, vivement qu'on s'barre [Liesling]   Mer 27 Sep - 3:03

T'es posée sur un rocher, tes pieds nus caressent le sable tiède. Douce sensation. Tu regardes les vagues aller et venir. T'es née en mer, tu sais aussi qu'elle sera ton cercueil à ta mort. T'en a l'intime conviction. Au loin tu vois les bateaux, ça te rappelle des souvenirs. T'a beau t'être habituée à Corona, à son sol bien trop ferme pour tes pieds, ta vie d'avant te manque. L'odeur de sel, les déferlantes que tu reçois en pleine face, les vagues qui t'amène des algues dans les cheveux , l'air marin qui humidifie tes cheveux et les fait frisotter. Tout ça te manque. Ici c'est pas pareil. T'aime travailler au cabaret, t'as appris à connaître Lori et tu bosses avec Liesl, alors tu ne te plains pas, de toute façon t'a choisi de rejoindre Liesl , alors assumes. Mais t'a en ce moment précis, l'impression que t'es pas vraiment à ta place. Moment de mélancolie, moment amer.

T'a l'habitude de venir te poser sur la plage quand t'a le spleen qui débarque, et tu t'installe toujours au même endroit. Là ou tu peux admirer le paysage sans pour autant être dérangée la foule. T'a l'impression qu'a Corona la vie est différente. C'est pas la tienne. Ta famille ta manque, ton père, ta mère et Aeden que t'a jamais réussi à oublier. Ton frère est toujours quelque part au fond de toi, t'a jamais accepté sa disparition, tu ne l'acceptera jamais. Même si les mots " il est mort" te martèlent l'esprit à chaque fois que tu penses à lui. T'a l'impression que t'as perdu tes repères.

T'a remarqué la suspicion que les villageois ont les uns pour les autres. Tu le sens dans l'air cette ambiance oppressante où les silences sont plus assassins que les paroles. Cette purge a fini par en griller des cerveaux. Tu te souviens alors des fameuses bagarres lorsque tu étais dans l'équipage de la Capitaine, celles où tu finissais amochée et où tu te soignais à coups de verres de rhum. Et puis tout s'arrangeait. Dans la piraterie on mettait vite les choses au clair, il n'y avait pas de chichis. Quand on avait quelque chose contre quelqu'un ou l'inverse, ça se réglait par une bonne baston avant de finir bras dessus, bras dessous. Tout était plus limpide et plus simple. Au moins c'était clair.

Tu gardes tout ce que tu ressens en toi. T'as pas envie de chialer devant tout ces gens. T'es sensé être une femme au caractère bien trempé. Au sale caractère, prête à sortir de ses gonds pour un oui ou pour un non, même si au contact de Lori t'a appris à te tempérer. En plus t'a pas envie de créer trop de problèmes au Cabaret. Pour Liesl, t'a pris sur toi afin de calmer tes ardeurs. Alors t'accumules, jusque à ce que dans ta tête il y ait un trop plein. Un trop plein que tu voudrais cracher pour te libérer et te sentir mieux. Ton regard se perd au lointain. Ta vie de pirate te manque. Bon sang que tu voudrais retrouver la mer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pavillon noir, vivement qu'on s'barre [Liesling]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Actualité Pavillon Noir
» Sous le Pavillon Noir.
» quelques navires
» Pour créer un personnage :
» Pavillon Noir, Mains Rouges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lumières de Corona :: Le royaume de Corona :: ★ Le pont :: ★ La plage de Corona-
Sauter vers:  

En ce moment à Corona...
Chapitre 2 : Le coupable idéal


Prochainement
Evènement spécial Halloween...