Un royaume en dérive, un conflit entre humains et sorciers et une disparition mystérieuse. Trouverez-vous votre place à Corona ?
 

Partagez | 
 

 Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 552
INSCRIPTION : 13/09/2017
AVATAR : Jenna Coleman


STATUT : Célibataire.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Apothicaire.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Contrôle de la flore (complètement développé): d'un simple contact, Eidel a la possibilité d'accélérer la pousse ou le déclin d'une plante. Faire pousser des fleurs en plein hiver n'est pas un souci. User des racines ou branches des arbres est un jeu d'enfant. Du bout d'un doigt, elle fait se plier la flore à ses envies.

Transmission des blessures (en cours de dvp) : en posant sa main sur une blessure, Eidel peut la soigner ou plutôt, la "transmettre" à sa propre personne. Pour l'instant, elle ne peut agir que sur des petites blessures, bénignes, mais sur le long terme elle sera capable de soigner des blessures externes comme internes. Son don est, bien évidemment, extrêmement dangereux.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)   Mer 13 Sep - 23:34

Eidel Zuckerman
I am and always will be the optimist, the hoper of far-flung hopes, the dreamer of improbable dreams.
★ Année, Saison et Lieu de naissance  : Eidel est née lors de l'an 480, par un froid matin d'hiver où une épaisse couche de neige recouvrait les environs ; dans la maisonnée de sa mère, dans la forêt.
★ Âge : Vingt-neuf ans, va sur ses trente ans.
★ Métier : Apothicaire.
★ Statut civil : Célibataire.
★ Camp : Officiellement, la jeune femme est neutre. Il n'est pas bon de hurler sur tous les toits que l'on soutient les sorciers.
★ Avatar : Jenna Coleman.
★ Crédits : VioletHill.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

★ Décrivez en quelques lignes votre pouvoir. Comme sa mère avant elle, Eidel a la capacité de contrôler la végétation. Un simple contact avec une plante lui permet de lui redonner de la vigueur ou bien au contraire, de la faire faner. Il suffit qu'elle tienne une poignée de graines pour que celles-ci se mettent à germer à une vitesse surnaturelle ; extrêmement pratique pour entretenir le jardin et potager dans lequel elle fait pousser les plantes qui servent à ses divers remèdes. Eidel a la possibilité d'user des branches des arbres, les faire se mouvoir ainsi que de se servir des racines, pour se protéger, par exemple. Bien évidemment, tout cela est impossible si il n'y a aucun contact direct avec la plante ; il faut au moins que l'un des doigts de la brune touche le végétal.

★ Quelle a été votre réaction en apprenant que vous étiez un sorcier ? La brunette, du haut de ses dix ans, n'a été nullement étonnée par l'apparition soudaine de son pouvoir. Elle l'attendait, même ! Sa mère, ainsi que sa grand-mère et bien des femmes de sa famille avant elle, sont toutes des sorcières et possèdent toutes plus ou moins le même pouvoir. Elle était heureuse d'être enfin assez grande pour suivre les pas de sa mère et s'est lancée dans l'apprentissage de son don avec un grand enthousiasme.

★ Que pensez-vous de la vie à Corona en général ? Eidel vit dans sa forêt, ne s'est que très peu rendue à Corona et se contente d'aller au village. Mais elle a pu les voir, les inégalités qui sont partout dans le Royaume ; elle ne se mêle, en général, que peu aux autres êtres humains. Depuis la Purge, Eidel a développé une certaine méfiance. Néanmoins, elle ne refusera jamais de préparer remèdes et onguents pour ceux en ayant besoin, ceux-ci sont la plupart du temps, gratuits ; la brune ne voit pas l'intérêt de les vendre à ceux qui n'ont déjà pas de quoi s'offrir à manger.

★ Où étiez-vous le soir de la Purge, il y a dix ans ? Cachée dans la forêt, dans laquelle elle s'était enfuie. Ils sont venus pour elle et sa mère, cette nuit là. Ils ont fait irruption dans la chaumière où mère et fille vivaient, à l'écart du village. Les souvenirs sont confus, tout s'est passé à une telle vitesse... Eidel se souvient de sa mère, la poussant hors de la maison et lui hurlant de courir. Elle se souvient d'avoir couru vite, si vite qu'elle avait eu l'impression que son coeur allait exploser dans sa poitrine. Elle a fui, bouchant ses oreilles aux cris qui retentissaient dans son dos et faisant fi des larmes qui coulaient sur ses joues. Deux jours durant, Eidel est restée caché loin dans la forêt, espérant naïvement voir sa mère venir la chercher. A l'aube du troisième jour, la sorcière a regagné la chaumière et ne trouva de sa mère qu'un cadavre fumant.

★ Que pensez-vous de l'attitude des humains envers les sorciers ? Ils sont abjects & malgré elle, Eidel a peur. Peur qu'un évènement comme la Purge ne se reproduise, que des bûchers ne s'élèvent de façon ordinaire et voir ses confrères et soeurs finir comme sa mère. Il y a aussi cette incompréhension face à pareils agissements ; comment peut-on perpétrer des tueries, stigmatiser des personnes. Non, vraiment, Eidel ne comprend pas.


★ ... j'ai besoin de changer d'air... ★
Il y a ce carré de myosotis qui est toujours vigoureux ; qu’importe la saison. La forêt peut être recouverte d’une épaisse couche de neige, les fleurs bleues en perceront toujours le froid manteau, Eidel y veille. Sous la plante immortelle repose la dépouille de sa mère, morte par une terrible nuit d’hiver, dix années plus tôt. La mort est une part entière de la vie, elle est essentielle et la sorcière n’a jamais été naïve, sa mère n’a jamais cherché à atténuer l’irrémédiabilité de la mort et ce peu importe son âge, aussi jeune fut-il. Pourtant le trépas violent, inattendu de sa mère lui a laissé un goût amer dans la bouche.

La mère et l’enfant ont eu ce lien fusionnel que partagent deux personnes qui n’ont que l’une l’autre. Née par une froide matinée d’hiver ; Liebe a mis sa fille au monde toute seule, dans la maison qui l’avait vue naître également, il y a vingt ans de cela. Pas de mari, pas de père. Le mariage n’est pas chose courante dans la famille de sorcières tout comme la naissance de garçons. Depuis des générations, les filles naissent, grandissent et meurent dans cette même chaumière, cachée dans la forêt. Sorcières, proches de la nature, ce n’est que depuis six générations qu’elles ont combiné le don qu’elles possèdent à l’apothicairerie. Toutes suivent le même chemin. Pourtant, aucune n’est forcée, l’on n’a jamais mis un couteau sous la gorge de celle qui n’aurait pas l’envie de perpétrer la longue tradition familiale mais toutes l’ont continuée. Malgré la solitude de vivre en plein milieu de la forêt, vivre loin des autres êtres humains pour se lier à la nature. C’est une bien drôle de vie, que les femmes Zuckerman vivent. Liebe était un rayon de soleil, une âme toujours vive et joyeuse ; dont l’aura de bienveillance savait toucher les coeurs. On ne pouvait que l’aimer. Elle avait cet amour débordant pour sa fille, elle l’en entourait constamment, parfois jusqu’à l’étouffement. Alors Eidel, elle grandit un peu dans l’ombre de cette femme qu’est sa mère, si éclatante, exubérante mais qu’elle aime tant. Liebe avait cette longue chevelure de feu et des yeux d’un brun profond, chaud, vibrant ; la petite Eidel n’a hérité que de ses prunelles sombres.

Eidel, elle a grandi dans la forêt, entourée des arbres et plantes. Elle courait pieds nus, sautant à pieds joints dans les flaques, la boue, sans crainte d’être réprimandée par une mère sévère. Il y avait une totale liberté, une pudeur inexistante. L’on pouvait toujours trouver des graines de toutes sortes dans les poches des robes de l’enfant, ses cheveux étaient toujours parsemés de fleurs colorées ou de feuilles orange en fonction des saisons. C’est toujours le cas. Pourtant, dans cette candeur apparente, Liebe n’a jamais cherché à protéger son enfant des dures réalités du monde qui l’entoure et de la vie qu’elle aussi mènerait si elle le souhaitait réellement. Petite, cela ne lui a jamais effleuré l’esprit qu’elle puisse vivre une vie différente que celle de sa mère, pourquoi donc ? Pourquoi rejoindre ce village où elle va si peu, si c’est pour vivre entassé avec d’autres gens, dans la saleté et loin de pureté de la nature. Cette existence est parfois un peu rude mais avec l’âge, Eidel ne la troquerait pas pour celle des villageois et paysans ; elle aime sa forêt.
Gamine solitaire, elle n’accompagnait que peu sa mère lors de ses visites au village. Elle préférait jouer entre les arbres ou dans la rivière, la présence d’un autre être humain ne lui était pas indispensable. Le concept d’ami lui était étranger jusqu’à Lena. Elle avait tout juste dix ans, son pouvoir en était à ses balbutiements et sa mère s’en était allée ; trop longtemps au goût de l’enfant qui s’inquiétait. Eidel était partie, pieds nus et couronne de fleurs sur sa tête brune, jusqu’au village avec une boule dans le ventre ; jamais auparavant elle n’avait mis les pieds ici sans sa mère. L’endroit lui déplaisait, les odeurs la prenaient à la gorge et être entourée d’autant de monde l’angoissait. C’est là qu’elle a jailli, un peu de nulle part, Lena et son grand sourire. Cette gamine qui lui a pris la main pour l’entraîner avec elle ; sans même battre d’un oeil devant l’accoutrement de la petite sorcière. Elle s’est retrouvée devant cette famille, devant un tableau inconnu, étrange dans lequel la brunette détonnait. Elle se souvient des regards un peu surpris de la mère, du grand adolescent qu’était alors Oz et des sourires encourageants de Lena. Elle a grandi entre apprentissage de la magie, de l’apothicairerie et des jeux d’enfant qu’elle partageait avec son unique amie.

L’apprentissage. Voilà quelque chose qui a toujours eu une importance primordiale dans l’enfance d’Eidel. Devenir apothicaire ne s’improvise pas, rien ne peut être laissé au hasard et cet art est vigoureux. Pour connaître les effets des plantes, il faut connaître les maladies, les maux qu’elles touchent, peuvent apaiser ou faire empirer, avoir connaissance du corps humain mais aussi du matériel qui entoure l’apothicaire. L’étude est poussée, il n’y a pas droit à l’erreur lorsque l’on prépare des remèdes, une immense responsabilité repose sur les épaules de l’apothicaire. Les études, voilà un domaine dans lequel Liebe ne montrait aucune intransigeance à sa fille ; réprimandant sévèrement les erreurs. Ce n’était pas évident, il y a temps à retenir, à savoir ! Il arrivait parfois à la fillette de se sentir perdue, de ne pas être à la hauteur et de perdre courage. Ah ! Quelle vaste tache l’attendait ! Insurmontable ! Apprendre à utiliser son don ? Encore quelque chose de compliqué, de long. Il faut essuyer ses échecs, se relever lorsque l’on se casse la figure. Tout ça, sous l’oeil attentif de sa mère.

La gamine devient une adolescente puis une jeune femme. Décalée, peu comprise et souvent regardée comme une curiosité. Cela ne la dérange pas, elle est ce qu’elle est, n’a aucune honte. Les jeunes femmes de son âge ont leur premiers émois, ça n’intéresse que peu Eidel ; les relations avec les autres êtres humains ne l’ont jamais réellement intéressée. Ce qui agite les jeunes gens la laisse de marbre. Aussi ne comprend-t-elle pas lorsque Lena s’en va, comportement incompréhensible à ses yeux, pourquoi laisser son frère et sa mère pour l’inconnu ? Si il y a une chose qu’elle peut comprendre, c’est que Lena n’aime pas ce village, cette misère mais au grand jamais Eidel ne pourrait abandonner sa mère. Son départ laisse un vide dans l’existence de la sorcière, elle s’était accoutumée à sa présence, au concept d’amitié. Elle n’en coupe pas pour autant les ponts avec le restant de la famille Wiesemann ; même sans Lena, ils restent les rares humains qu’Eidel fréquente avec un certain plaisir.

Puis vient ce terrible soir d’hiver, Eidel venait tout juste d’avoir vingt ans. La région était recouverte de neige blanche, mère et fille étaient occupées à finir quelques remèdes dans le plus grand des calmes. C’était une douce soirée malgré la froid glaçant, Eidel se souvient de sa mère qui fredonnait une chanson et du feu qui crépitait dans la cheminée. Elles ont entendu des bruits de pas, les lueurs des torches sont apparues aux fenêtre de la petite maison. Sans même savoir, Liebe a compris, s’est mise devant sa fille alors que la porte s’est ouverte dans un grand fracas. Ils étaient du village, beaucoup avaient déjà eu droit aux remèdes de Liebe et les sourires reconnaissants s’étaient transformés en des grimaces féroces. Ils tenaient des fourches qu’ils poussaient vers les deux femmes ; la mère a poussé son enfant par la porte débouchant sur le jardin, lui hurlant de courir. Le reste est flou. Eidel s’est enfuie, s’est élancée dans la neige, les pieds-nus et a couru à perdre haleine en se fermant aux cris dans son dos. Sa course était maladroite, elle ne cessait de glisser, de se prendre les pieds dans l’épaisse couche de neige et les lueurs des torches la suivirent longtemps. C’est entre des racines qu’elle trouve refuse, usant de son don pour se protéger, se cacher de la vue des hommes. Deux jours et deux nuit, elle reste là, roulée en boule au creux de l’arbre et à l’aube du troisième jour, elle sort enfin de sa cachette. Ce n’était qu’une pâle silhouette, titubante et grelotante de froid. Que trouverait-elle à son retour ? Qu’était-il advenu de sa chère mère ? Alors qu’elle se rapprochait, une odeur de chair brûlée flottait dans l’air : Eidel compris. Avant même de voir le cadavre carbonisé de sa mère, elle savait.

Après la Purge, il a fallu se reconstruire, récupérer ce qui n’avait pas été détruit dans la folie destructrice des hommes, remplacer du matériel inutilisable et réécrire les manuscrits altérés, déchirés. Des semaines durant, à l’abri de la chaumière protégée par des buissons de ronces, elle est restée caché ; descendre au village était exclu ! Et si elle croisait les hommes ayant lâchement assassiné sa mère ? Il y avait cette peur au ventre qui ne la quittait plus, toujours l’oreille tendue la nuit, le sommeil léger. Oui, l’évènement a laissé un vif traumatisme dans l’esprit de la sorcière et qui restera toujours là, s’atténuera mais ne la lâchera jamais complètement. Dix ans après, la blessure s’est refermée mais les souvenirs restent, la méfiance est latente. Si Eidel n’est pas belliqueuse, elle ne se laissera plus faire, ne fuira pas devant ceux qui veulent la réduire à néant pour ce qu’elle est.

Sa main passe sur les fleurs du carré de myosotis et les pétales qui commençaient à faner reprennent de la vigueur. Oui, Eidel veille consciencieusement à la plate qui recouvre la tombe de sa mère ; lorsqu’il sera prêt, elle prélèvera les fleurs et utilisera le pistil pour en faire une décoction qui apaise les douleurs cardiaques. Sa mère a toujours su, de son vivant, soigner les coeurs par un sourire et elle continue de le faire de sa mort.  


★  ... et mettre fin au mystère ! ★
★ Prénom ou pseudo : appelez-moi Loutre Malicieuse. Arrow
★ J'ai connu le forum sur : C quelqu'un qui m'a dit de venir. J'ai pas eu le choix, ok ?
★ Dans la vie, j'aime : Les loutres.
★ Team Pascal ou team Maximus ? PASCAL, PARDI !
★ Remarques sur le forum : Il est beau et j'ai hâte de jouer avec vous.  Amazed  

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ~ supermodératrice
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 618
INSCRIPTION : 28/08/2017
AVATAR : Simone Simons


STATUT : Célibataire, éperdument amoureuse d'Hadrian mais ne supporte qu'il me rejette.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Ambassadrice d'Arendelle à Corona. Je suis la filleule de la Reine d'Arendelle. Je suis venue voir si les liens entre Arendelle et Corona peuvent être renouvelés, mais j'en doute . Je suis Noble et je suis une Sorcière. Une Maîtresse de l'Air
HUMEUR : J'ai peur pour moi et ceux que j'aime.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Pouvoir principal: Contrôle de l'Air. Maîtrise totale. Je suis capable de créer des tempêtes, des tornades et des vents violents. Je peux changer le temps. Je suis devenue une Maîtresse de l'Air

Pouvoir secondaire: Bouclier d'air. Je peux me protéger contre toute attaque physique pendant quelques instants. Il me permet de projeter un individu sur plusieurs mètres, me permettant de m'enfuir.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Je suis perplexe. Pourquoi elle s'est enfuie? L'a t-on kidnappé? Moi je le pense. J'ignore ce qu'il lui arrive, mais cela ne sent pas bon du tout.

Alors que le festival touche à sa fin, nous les Sorciers sommes en danger et j'ai très peur. J'ai peur pour Hadrian et les miens.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)   Mer 13 Sep - 23:43

Bienvenue officiellement sur le forum.

Bon courage pour ta fiche.

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


SIMONE THE WIND WITCH


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ~ supermodératrice
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 432
INSCRIPTION : 31/08/2017
AVATAR : katie mcgrath.


STATUT : mariée à un descendant de Amish DunBroch, frère de Merida; enfant du royaume voisin et émissaire à la cour de Corona.
CAMP : Neutre
MÉTIER : suivante et cousine de la princesse Eleonora.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)   Jeu 14 Sep - 8:55

bienvenue par-minou jolie demoiselle ! Heart1
j'adore ton pseudo et Jenna est... Love

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


Awaken from a quiet sleep. Hear the whispering of the wind. Awaken as the silence grows in the solitude of the night. Darkness spreads through all the land and your weary eyes open silently. Sunsets have forsaken all and must open their eyes now. — Asja Kadric.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 552
INSCRIPTION : 13/09/2017
AVATAR : Jenna Coleman


STATUT : Célibataire.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Apothicaire.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Contrôle de la flore (complètement développé): d'un simple contact, Eidel a la possibilité d'accélérer la pousse ou le déclin d'une plante. Faire pousser des fleurs en plein hiver n'est pas un souci. User des racines ou branches des arbres est un jeu d'enfant. Du bout d'un doigt, elle fait se plier la flore à ses envies.

Transmission des blessures (en cours de dvp) : en posant sa main sur une blessure, Eidel peut la soigner ou plutôt, la "transmettre" à sa propre personne. Pour l'instant, elle ne peut agir que sur des petites blessures, bénignes, mais sur le long terme elle sera capable de soigner des blessures externes comme internes. Son don est, bien évidemment, extrêmement dangereux.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)   Jeu 14 Sep - 11:21

Merci beaucoup, vous deux. Heart2 Coeur

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)   Jeu 14 Sep - 12:25

Bienvenue !
Trop chou ton animal de compagnie Heart1
Revenir en haut Aller en bas
STAFF ~ administratrice
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 1177
INSCRIPTION : 02/03/2017
AVATAR : Adelaide Kane


STATUT : Bientôt mariée, c'est du moins ce que souhaiterait son père. Mais Ella n'a pas l'intention de se faire passer la bague au doigt de si tôt !
CAMP : Neutre
MÉTIER : Elle fait partie d'une des familles les plus nobles du royaume, elle ne travaille pas, voyons !
HUMEUR : Changeante. Elle peut se montrer charmante comme détestable selon son bon vouloir.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Ellerina est capable de produire des flammes dans le creux de sa main et de les projeter autour d'elle. Lorsqu'elle se concentre, elle peut aussi agrandir un feu qui brûle déjà ou les flammes des bougies.
AVIS SUR LA DISPARITION DE LA PRINCESSE : Elle ne portait pas Eleanora dans son cœur mais la disparition de cette dernière l'inquiète tout de même. Maintenant que la sécurité du royaume est à nouveau menacée, Ellerina redoute une seconde Purge.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)   Jeu 14 Sep - 15:28

Bienvenue parmi nous et merci de nous avoir rejoint  Amazed  Snif  I love you
Jenna en apothicaire, j'aime Heart2 et elle est sublissime sur ton avatar !
Je dois dire que ta fiche l'est également, l'histoire d'Eidel est très touchante. J'espère qu'on pourra se trouver un petit lien, entre guérisseuse et apothicaire  Eyes1

En attendant, ta fiche est bien entendu validée, je te souhaite un très bon jeu parmi nous !

Je t'invite bien sûr à aller créer ta fiche de liens dans ce sujet et en tant qu'habitant de Corona, pour commencer le rp, tu peux aller faire un tour dans le sujet commun La fête du village. Le sujet est déjà commencé mais tu peux encore nous rejoindre Please... Heroic

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○


She has the mindset of a queen and the heart of a warrior. She is everything all at once and too much for anyone who doesn't deserve her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Habitante de Corona
avatar
★ Moi j'ai un rêve ! ★
MESSAGES : 552
INSCRIPTION : 13/09/2017
AVATAR : Jenna Coleman


STATUT : Célibataire.
CAMP : Du côté des sorciers
MÉTIER : Apothicaire.
COMPÉTENCES / POUVOIRS : Contrôle de la flore (complètement développé): d'un simple contact, Eidel a la possibilité d'accélérer la pousse ou le déclin d'une plante. Faire pousser des fleurs en plein hiver n'est pas un souci. User des racines ou branches des arbres est un jeu d'enfant. Du bout d'un doigt, elle fait se plier la flore à ses envies.

Transmission des blessures (en cours de dvp) : en posant sa main sur une blessure, Eidel peut la soigner ou plutôt, la "transmettre" à sa propre personne. Pour l'instant, elle ne peut agir que sur des petites blessures, bénignes, mais sur le long terme elle sera capable de soigner des blessures externes comme internes. Son don est, bien évidemment, extrêmement dangereux.


ÉNERGIE:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)   Jeu 14 Sep - 16:37

Ohh merci beaucoup, c'est trop mignon. Heart2 Coeur Et ce sera avec grand plaisir pour le lien. Love1

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
★ Moi j'ai un rêve ! ★

MessageSujet: Re: Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Life has a beautiful, crazy design. ✖ Eidel (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» (F) Kristina Pimenova ✣ life is beautiful [LIBRE]
» Design Noël 2010
» — bring me to life
» Life in UCLA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lumières de Corona ::  Je devine où je vais... :: ★ Se présenter à la Cour :: ★ Bienvenue à Corona !-
Sauter vers:  


Corona est de retour !
N'oubliez pas de vous recenser si vous souhaitez rester parmi nous.


Aidez nous à faire grandir le forum en laissant un message sur Bazzart ou sur PRD. Merci par avance !